Centrafrique : manifestation de soutien aux 3 chefs de la Transition

Kangbi-ndara / Certaines organisations de la société civile ont manifesté ce 04 août à Bangui pour exprimer leur soutien aux « trois chefs » de la Transition en cours.

manif 2L’Organisation des Femmes Centrafricaines (OFCA), l’Association pour la Paix et le Développement (APD), le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) et l’Association Masseka Londo (AML) ont tenu un sit-in ce matin devant la Primature et le siège de la Minusca (Mi) pour dénoncer « l’agenda caché » des Accords de Brazzaville en ce qui concerne l’inamovibilité durant la transition du Premier ministre André Nzapayeke.

Selon des manifestants à Kangbi-ndara, il est hors de question que la Président Ctherine Samba-Panza, le Premier ministre André Nzapayeke et le président du Conseil National de la Transition Alexandre Ferdinand Nguendet soient remplacés.  

Les initiateurs de ce sit-in ont dénoncé de plus les pressions extérieures notamment du Tchad dans la gestion de la crise centrafricaine.

Selon certaines sources, c’est sur pression du Président tchadien Idriss Deby Itno que Catherine Samba-Panza aurait signifié à André Nzapayeke qu’il devra démissionner au plus tard mercredi afin qu’elle puisse nommer un nouveau Premier ministre de confession musulmane et proche de l’ex Séléka. D’après les manifestants cette option ne figure pas dans les Accords de Brazzaville.

Les manifestants du 04 Août ont également clabaudé les nominations par complaisance aux fonctions de l’Etat, « il ne faut pas faire la promotion des personnes qui prennent des armes pour revendiquer quoi que ce soit ou ceux qui accèdent à des postes de souveraineté rien que par leur appartenance aux confessions religieuses. C’est-à-dire qu'il faut être compétent pour être promus », a indiqué un manifestant. 

Comments

comments




Laisser un commentaire