Centrafrique: Mgr Nestor Désiré AZIAGBIA s’exprime sur les conditions de son enlèvement par les ex-rebelles Seleka

(RV) Mgr Nestor Désiré NONGO AZIAGBIA, évêque de Bossangoa dans le nord de la Centrafrique, et trois prêtres de son diocèse ont été enlevés le mercredi 16 avril 2014, par des combattants de l'ex-rébellion Séléka, avant d'être libérés.
MgrLes ex-Séléka, qui ont confisqué le véhicule à bord duquel ils se trouvaient, les ont conduits sur la route de Kabo", vers la frontière tchadienne.
Arrivé à Bangui samedi dernier, Mgr Nestor Désiré NONGO AZIAGBIA, nous dit ici comment il a été pris en otage avec trois prêtres de son diocèse par des ex seleka de Batangafo à Kabo dans le Nord de la Centrafrique, jusqu’à sa libération.

Vendredi dernier également, un prêtre catholique centrafricain, le Père Christ Foreman Wilibona, a été tué dans la région de Paoua, toujours dans le nord de la Centrafrique, par des hommes armés assimilés aux peuls et à l'ex-rébellion Séléka selon la gendarmerie.Le Père Christ Foreman Wilibona, curé de la paroisse Saint Kisito de Paoua, rentrait de Bossangoa quand il a été tué de six balles par des hommes armés alors qu'il circulait à moto. Les gendarmes ont indiqué que prêtre aurait fait l'objet de mutilations avant d'être enterré sur place par des villageois.

Les combattants de l'ex-coalition rebelle Séléka à majorité musulmane, brièvement au pouvoir en Centrafrique entre mars 2013 et janvier 2014, sont désormais en déroute mais continuent de semer la terreur dans diverses régions de province.

Dans cette région, près de 45.000 personnes avaient fui en août et septembre derniers les affrontements entre anti-balaka et ex-Séléka, qui avaient fait plus de 150 morts et des centaines de blessés, pour se réfugier à l'archevêché de Bossangoa.

Comments

comments




Laisser un commentaire