Centrafrique : parfois, des Anti-Balaka résolvent certains problèmes d’insécurité à Bangui

Centrafrique : parfois, des Anti-Balaka résolvent certains problèmes d’insécurité à Bangui Kangbi-ndara.com /

Kangbi-ndara.com/ Un braqueur connu dans le 8e arrondissement pour être un tueur en série a été décapité par des Anti-Balaka.

Abou est le nom du jeune banguissois qui s’est converti depuis le début de la crise, dans les pratiques de braquages à mains armées et de meurtres à Combattant dans le 8e arrondissement de la capitale centrafricaine où plusieurs unités des miliciens Anti-Balaka ont leurs quartiers généraux.

Dans sa zone de prédilection, Abou est connu sous le sobriquet de Spiderman (homme araignée) du fait qu’il opère de jour et de nuit. Traqué depuis des mois par les Anti-Balaka de son secteur, le temps a fini par l’emporter sur Spiderman qui a été décapité le 14 septembre devant sa petite soeur à leur domicile par un groupe d’Anti-Balaka.

D’après le témoignage d'un gendarme centrafricain à Kangbi-ndara, non seulement Spiderman ramasse de force tout ce qui lui plait dans le 8e arrondissement sans s’inquiéter, mais il était extrêmement dangereux, il tuait la plupart de ceux qui tentaient de lui tenir tête au cours de ses opérations de braquages. Même si les habitants du quartier Combattant ne soutiennent pas dans l’ensemble la justice barbare appliquée par les miliciens Anti-Balaka, bon nombre sont ceux qui se demandent sur le sort que leur réservent des bandits de la catégorie de Spiderman si jamais les Anti-Balaka venaient à être désarmer au moment où l’armée centrafricaine n’est pas encore opérationnelle ?

Comments

comments




Laisser un commentaire