Centrafrique : rackettage à l’Hôpital Universitaire de Berberati, les patients dénoncent

( RJDH)— Les patients et leurs parents se plaignent du comportement du personnel soignant. D’après les témoignages recueillis auprès d’eux, certaines personnes travaillant à l’hôpital profitent de la gratuité des soins pour racketter la population.

photoberbrati281Installée depuis janvier dernier dans la ville, l’ONG  Médecin Sans Frontière, fait des soins gratuits chez les enfants dont l’âge varie de 0 à 10 ans et pour des adultes en cas d’urgence.

Mais d’après certains parents des malades rencontrés au niveau de l’hôpital, cette gratuité pose de sérieux problèmes actuellement et ceci en violation du Protocol d’accord signé entre cette ONG et l’hôpital.

«  MFS est là pour soigner nos enfants gratuitement. Mais c’est très déplorable de voir aujourd’hui au niveau les laborantins  nous facturent. Pour faire l’examen de l’enfant, il te faut 500F CFA  à 3500F CFA » a déploré un parent de malade venu du village Sakpoua, situé à 30 kilomètres de la ville de Berberati, qui requiert l’anonymat.

Mari Nablo un autre parent, a fait savoir que son enfant n’a pas pu prendre des médicaments jusqu’à présent, car ces selles n’ont pas été examinées à cause d’une somme de 500f CFA.  Le même son de cloche au niveau de la maternité, pour des cas d’urgence et la délivrance des avis de sortie.

 Face aux plaintes des patients, le médecin chef de cet hôpital régional de Berberati Thierry Beoundé, a expliqué qu’il y a une incompréhension entre la prestation de services et celui de l’ONG  MSF qui ne s’occupe rien que des cas d’urgence pour les adultes./JC Ounié-Oua

Comments

comments




Laisser un commentaire