Centrafrique : Sylvain Sami candidat à la présidentielle de 2015

Paris le 14 juin (Kangbi-ndara.net) Après avoir passé au peigne la crise profonde du politique en République centrafricaine, un jeune centrafricain se déclare, depuis Paris en France, candidat aux élections présidentielles et législatives prochaines pour redonner à la classe politique centrafricaine ses titres de noblesses.

new presiNé à Bangui d’une mère centrafricaine et d’un père centrafricain Sylvain Sami a annoncé ses candidatures à la présidentielle et à la députation  prévue en 2015. Ce jeune opérateur économique  âgé de 42 ans   se dit le candidat du « renouveau et du rassemblement ».

Dans son plan d’action, Sylvain Sami met l’accent sur des réformes adaptées aux contextes actuels de la Centrafrique. Il ressort de son programme, l’application stricte de la laïcité et du principe de neutralité politique à l'école ; la création d’une zone franche pour relancer l’économie nationale ; amélioration des services publics dans les zones rurales ; la restauration de la paix et de la sécurité par une refonte des forces de l’ordre ; la création d'un Régiment de forces spéciales anti-terroristes, anti-braconnage aménagement ; la valorisation des espaces naturels avec la création d'une cellule spéciale en charge de la voirie, des fossés et caniveaux ; l’instauration de services de santé itinérants, de dispensaires et de services d'actions sociales ; la modernisation des infrastructures des dispensaires la prise en charge des 150000 Orphelins, dans de nouvelles structures d'accueil ; la modification des règles de nomination des magistrats pour garantir l'indépendance de la justice ; l’organisation de la filière Bois a l'exportation, avec appel d'offres et la création de coopératives d'intérêt collectif agricole, élevage, pêche, etc.

 

Pour ce jeune centrafricain animé par le retour de la confiance et de la cohésion sociale entre les centrafricains de tous bords (chrétiens et musulmans), la situation catastrophique que traverse encore la République Centrafricaine résulte d’une carence des politiques capables et d’un manque de professionnalisation des compétences, essentiellement les jeunes.  Il entend d’après certains points de son plan d’action, non énumérés dans cet article, revivifier la politique résiduelle centrafricaine, dissolue par la crise en cours, du fait que les leaders politiques de son pays ont tendance à s’effacer quand il s’agit de défendre les intérêts du peuple et à s’afficher en grande pompe pour des intérêts égoïstes.

Quand à la problématique du conflit confessionnelle en République Centrafricaine, Sylvain Sami se dit convaincu à l’instar du chanteur sénégalais Youssou Ndour que : « La Religion n’est pas un facteur de division ». Pour en savoir un peu plus sur le programme du candidat Sylvain Sami cliquez sur ce lien :http://www.presidencerepublique.sitew.fr/#Programme_Politique.A

 

 

 

 

 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire