Centrafrique : un gros bras de la LRA entre les mains de troupes américaines

Kangbi-ndara.com / Dominic Ongwen, un important chef de la rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), traquée par une force panafricaine et Washington et recherchée par la justice internationale, est détenu par des militaires américains en Centrafrique.

LRA AmericaLe contingent de l’ex-rébellion Seleka basé à Sam-Ouandja dans la région de la Haute-Kotto à l’est du pays, a annoncé mercredi, avoir capturé Dominic Ongwen, un des chefs de la rébellion ougandaise de l'Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony. « Ce chef rebelle ougandais a été capturé le 3 janvier 2015 par nos hommes au cours d’un combat contre la LRA dans le village Kototroi à 35 km de Sam Oundjia », rapporte l’Adjudant Mounir Ahamat, Adjoint au Comezone de l’ex-seleka de Sam-Ouandja. « Nous l’avions ensuite remis en mains propres à des conseillers militaires américains que nous avons contacté par téléphone et qui sont arrivés de leur base de Obo (sud-est) le lundi 5 janvier », poursuit-il.

« Lors que nous lui avions mis la main dessus en plein combat, il était vêtu en civil. Nous ne savions pas que c’était l’homme recherché. Il parlait un arabe moins correct mais couramment le kiswaeli. Il s’est d’abord présenté comme un certain Moussa. Nous avons été surpris d’apprendre mercredi matin par médias internationaux que notre prisonnier serait Dominic Ongwen et qu’il se serait rendu de lui-même aux militaires américains », a déploré Mounir Ahamat.

L’information est confirmée par le Commandant les forces armées centrafricaines de la force tripartite de lutte contre la LRA basées à Obo. « Les choses se sont passées dans la localité de Sam Ouandja. L’homme présenté comme Dominique Ongwen a été effectivement arrêté là-bas et remis aux forces américaines en début de semaine », a-t-il expliqué sans affirmé s’être déjà rendu au chevet de ce chef rebelle.

Cette version des faits contredit celle du Département d’Etat américain qui annonce une reddition de Dominic Ongwen. Selon le département d’Etat américain, « en coordination avec les forces de l’Union africaine, les forces armées américaines ont placé en détention un individu qui affirme être un déserteur de la LRA. Cet homme s’est ensuite identifié comme étant Ongwen ».

L’homme est recherché par la justice internationale pour les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis au Congo démocratique et en République Centrafricaine.

La porte-parole du Département d’Etat américain, Jennifer Psaki, a expliqué que des efforts étaient en cours pour établir de façon positive et complète son identité.

Des conseillers militaires américains sont présents en République Centrafrique (RCA) pour aider à traquer les chefs de cette rébellion ougandaise.

Les Etats-Unis ont offert une récompense de 5 millions de dollars pour toute information permettant la capture d’Ongwen. Il est recherché par la Cour pénale internationale pour des accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Ongwen est l’un des cinq chefs de la LRA recherchés par la CPI, dont Joseph Kony.

La LRA est accusée d’avoir tué et kidnappé des dizaines de milliers de personnes à travers quatre pays africains dont la RCA, sur les trente dernières années. Le groupe avait combattu le gouvernement congolais pendant deux décennies avant de se transformer, opérant dans la brousse et attaquant des villages isolés.

Selon l’ONU, cette rébellion a tué plus de 100.000 personnes depuis 1987 en Afrique centrale et a enlevé plus de 60.000 enfants.

Tim Barès

Comments

comments