Centrafrique : un rebondissement sur les origines de la Présidente ?

Kangbi-ndara.net / Juste une image vidéo de quelques minutes pour réveiller certains vieux loups de la politique centrafricaine rarement percevables. Le concert des ultras radicaux est organisé sur le mur de Lévy Yakité.   

csp arabeLa Présidente de transition en Centrafrique Catherine Samba-Panza s'est adressée, en arabe, aux déplacés musulmans de la Mosquée Centrale à Bangui depuis le 1er février mais l’image vidéo vient d'être poster sur Youtub, il ya seulement trois jours, par un reporter d'image centrafricain.

Ce choix linguistique adapté à un auditoire donné, vu la sensibilité de la crise centrafricaine, serait un peu exagéré d’après certaines réactions recueillies par notre rédaction. Les rivaux politiques du régime actuel ont fait recours à un vocabulaire excessif pour commenter ce fichier vidéo sur les réseaux sociaux.

« Bientôt l’arabe fera partie des langues de communication en Centrafrique et sera inscrite dans la nouvelle constitution de la RCA, merci maman » ironise Sani Yalo.

« L’arabe, l’anglais, le français, le gbaya, le gbanziri le latin, …restent des langues pour communiquer. La présidente est une femme cultivée, elle choisit la langue qu’elle veut utiliser pour transmettre juste un message et je pense que ce message n'est autre que celle de la paix. Donc vous qui cherchez des épines partout ce n'est pas en s'opposant très radicalement à la république qu'on dit vrai », commente Joao Kobozo.

Lévy Yakité, porte-parole de l’ancien Président François Bozizé, aurait-il raison de qualifier cette approche culturo-linguistique d’une « dérive » ? Visualisez la vidéo en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.youtube.com/watch?v=j6kbe6vIDtA&feature=share

Comments

comments




Laisser un commentaire