Centrafrique : une intrusion de l’armée tchadienne signalée à Sido

Kangbi-ndara.com / Des unités de l’armée tchadienne, lourdement armée, à bord de 45 véhicules de marque BG75 ont séjourné le 12 septembre à Sido, frontière avec le Tchad. Les raisons de cette intrusion restent imprécises.

militaires-tchadiens

Selon certains agents de renseignement  militaires centrafricains contactés le 13 septembre à Bangui par Kangbi-ndara, cette meute guerrière armée jusqu’aux dents aurait pour objectif de progresser sur Bangui afin d’installer le probable successeur de la Présidente de la Transition par intérim Catherine Samba-Panza avec la bénédiction du président tchadien Idriss Deby Itno.

Pour certains habitants de Sido, ces soldats tchadiens viennent en renfort à l’ex-Séléka qui projetterait la reconquête imminente du pouvoir en Centrafrique.

Mercredi dernier, des bruits de bottes de l’ex-Séléka ont été signalés à Bambari chef lieu de la Préfecture de la Ouaka (centre), située à environ 390 kilomètres de Bangui, et dans la Préfecture de la Kémo (Centre-Sud), moins de 150 kilomètres de la capitale.

L’ex-Séléka, dans un communiqué de presse, a démenti la semaine du 8septembre avoir nourri la volonté de reprendre militairement le pouvoir à Bangui. Toutefois, pour un bon nombre de centrafricains, le climat politique dans la capitale centrafricain laisse présager la fin d’un régime politique.

La rédaction

Comments

comments




Laisser un commentaire