Centrafrique/Cameroun : le Gouvernement rétire le mandat de partenariat avec Antaser

Kangbi-ndara.com / Le ministère centrafricain des Finaces et du Budget, Rémy Yakoro, annule le partenariat avec le groupe Antaser Afrique-BVBA, spécialisé dans la fabrication de bordereau électronique de suivi de cargaison. Les souscriptions sont désormais électroniques et se font au guichet unique à Douala.

antaserlll

C’est dans une note circulaire, signé par Remy Yakoro, ministre centrafricain des Finances et du Budget en date du 5 septembre, que le Gouvernement de la Transition déclare nul le mandat de collaborations avec l’entreprise Antaser pour un motif non précisé. D'après la note, à compter de sa date de signature : « toute transaction avec Antaser Afrique BVBA au nom de la République centrafricaine…n’engage que la responsabilité de leurs auteurs ».

En revanche, le document indique qu’en attendant la procédure de désignation d’une nouveau partenaire mandaté, la souscription se fait désormais par voie électronique et la redevance issue de la souscription se paie auprès du guichet unique de transit RCA à Douala.

La note conclut en indiquant que les montants des redevances sont ceux fixés par les dispositions de l’article 27 de la loi de finances 2014 à savoir :

40. 000 FCFA/véhicule déclaré

40.000 FCFA par conteneur de 20 pieds déclarés

60.000 FCFA/ conteneur de 40 pieds déclaré

4.000 FCFA/ tonne de marchandise en vrac déclaré par manifeste

4.000 FCFA/ par M3 de produit liquide déclaré par manifeste

(NDLR : le Gouvernement vient par cet acte de fermer une brèche, peut-être pour en ouvrir d'autres ? A qui profitera cette abrogation de contrat ? En effet, Antaser  serait impliqué dans plusieurs  malversations financières en complicité avec la Direction générale des Douanes centrafricaines au niveau Douala.  Nous avions, dans plusieurs de nos articles dénoncé l’inconduite de certaines autorités douanières, des déclarants et transitaires qui puisent désorientent les recettes de l’Etat.

Plusieurs sources camerounaises et centrafricaines contactées par Kangbi-ndara se disent prêtes à révéler publiquement les détournements de deniers publics à des fins personnelles dont Mme Rachelle Ngakola, Directrice générale des Douanes centrafricaines et Antaser en seraient responsables.)   

A SUIVRE…

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire