Chasse aux sorcières : les domiciles de Karim Meckassoua et Richard Ngouandjia pris pour cibles

Les maisons des Ministres ABDOU KARIM MECKASSOUA ET CLAUDE RICHARD GOUANDJIA prises pour cibles, respectivement avant hier et aujourd'hui aux environs de 03 heures du matin.

Est ce une erreur ? Ou ce serait plutôt le nouveau mode opératoire ?

ob_e0d54a_les-fugitifsLes événements de ces derniers temps à Bangui ont ouvert les vannes à toutes sortes de représailles. Après la tentative manquée de l'enlèvement du Ministre d'Etat KARIM MECKASSOUA par des hommes armés, vient le tour de l'ancien Ministre de la Sécurité Publique CLAUDE RICHARD GOUANDJIA , sa maison a fait l'objet d'une attaque aujourd'hui vers 03 Heures du matin également par des hommes armés. Ou allons nous ? Pourquoi parlons nous de la réconciliation ? Après sa fracassante déclaration sur les ondes de RFI, la maison de l'ancien Ministre d'Etat a fait l'objet d'une visitation. Vivement les techniques sont maintenant connues, ceux qui osent se dresser contre les mauvaises pratiques sont systématiquement visités. Les habitants de Castors, quartier situé dans le Troisième arrondissement sont sous le choc, le réveil est difficile pour la population de ce quartier. Les attroupements sont fait devant le portail de l'ancien Ministre pour constater les dégâts.

Les mauvaises langues racontent que l'ancien Ministre de la sécurité se serait dédoublé pour échapper à un tel carnage, vu l'ampleur des dégâts, les balles ont perforé sa chambre à coucher, heureusement que les enfants étaient dans une autre chambre derrière. La répression est à l'ordre du jour, l'élimination physique de tous ceux qui sont contre les mauvaises pratiques du pouvoir en place ou des groupes armés qui sèment la désolation parmi le peuple Centrafricain. Ou est passée la sécurité dans ce Pays ? Hier c'était l'ancien Ministre d'Etat Abdou Karim Meckassoua, aujourd'hui l'ancien Ministre de Sécurité Publique Claude Richard Gouandjia, demain à qui sera le tour ? Croiseriez vous les doigts jusqu'à ce que votre tour arrive ? En tous cas la question reste poser, ces pratiques doivent s’arrêter , les intimidations, les exécutions sommaires, les enlèvements, les crimes crapuleux et odieux etc…. Ce pays appartient à tous les Centrafricains quelle que soit leur appartenance politique, religieuse et ethnique.

Nous voilà 40 ans en arrière, les autres vont de l'avant la Centrafrique régresse. Ou irons nous avec de telles pratiques ? L'unité devrait être de mise chers compatriotes. En attendant que la Justice fasse son travail, au moins pour une fois, je vous invite chers(es) compatriotes de bien vouloir suivre mon regard, vous constaterez que je suis froid. Affaire à suivre

TAKA PARLER NEWS

Comments

comments




Laisser un commentaire