Chronogramme électoral : les exigences et recommandations du PUR à l’Exécutif de la Transition

 

PARTI DE L’UNITE ET DE LA RECONSTRUCTION

« P.U.R »

UNITE -TRANSPARENCE – TRAVAIL           

BP : 1526 BANGUI (RCA)

TEL: +236 726 086 61 – +236 751 249 36

Email:pur.rca14@gmail.com – Web site: www.pur-rca.org

Présidence

*****
Secrétariat Général
*****
N° 006/PUR/PR/SG.15

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N0 :PUR/PR/SG/06.15


Le Parti de l’Unité et de la Reconstruction (PUR) prend acte de la publication le vendredi 19 juin 2015 par l’Autorité Nationale des Elections (ANE) du nouveau chronogramme électoral. Il s’agit d’une avancée remarquable dans le processus démocratique en  RCA et de revivre ensemble.

Toutefois, le PUR conditionne ce chronogramme à un désarmement effectif des groupes armés, ainsi qu’à une garantie de sécurité sur toute l’étendue du territoire et ce avant, pendant et après les dates des échéances électorales qui ont été fixées.

Le PUR a aussi pris acte des dernières déclarations de la cheffe de l’Etat de transition qui s’est engagée, devant l’histoire, à organiser d’ici la fin de l’année, des échéances électorales censées mettre fin à la longue période de transition qui n’a pas su apporter les solutions idoines aux nombreux problèmes auxquels font face quotidiennement les Centrafricains.

Aussi, le PUR se félicite de la volonté affichée ces derniers temps par le pouvoir exécutif, à travers le  Comité Stratégique de Suivi du Processus Electoral présidé par le premier ministre, à conduire la transition à son terme dans le nouveau délai imparti.

Le PUR félicite l’Autorité Nationale des Elections et l’engage à respecter le chronogramme qu’elle a rendu public.

Le PUR appelle le peuple Centrafricain, victime de nombreuses crises successives, à rester vigilant quant au suivi des recommandations du Forum National de Bangui. Les élections de sortie de crise doivent être des suffrages dont les résultats devraient être acceptés par tous et donc ces élections se doivent d’être démocratiques et transparentes.  Elles ne doivent, en aucune façon, constituer des échéances téléguidées par des manipulateurs nationaux et internationaux qui pourraient orienter notre pays vers une autre crise qui cette fois-ci porterait un coup fatal à la nation centrafricaine.

De pareilles opérations nécessitent donc des moyens importants. Face à l’incapacité connue de l’Etat centrafricain à assumer ce rôle, le PUR appelle la communauté internationale engagée aux cotés de notre pays à s’investir davantage dans la mobilisation des fonds nécessaires à la mise en œuvre des recommandations du forum national de Bangui.


C’est pourquoi, le PUR appelle à  la vigilance de tous contre toute retouche d’un quelconque aspect que ce soit des recommandations finales sorties de ce forum.

Le PUR appelle le gouvernement, les forces vives de la nation et la communauté internationale, à une concertation constante dans le cadre de ces élections qui constituent à l’heure actuelle la voie idéale pour la RCA de retrouver ses repères : démocratique, politique, socioculturel et identitaire perdus à cause de la longue crise qu’elle a connue.

Le PUR exhorte le gouvernement de transition qui  a décidé de créer le comité de suivi sans avoir reçu le document officiel issu de ce forum (Document qui contient les grandes recommandations du forum national de Bangui et qui trace les grandes orientations de la stratégie de sortie de crise), à rendre publique dans les plus bref délais le dit document.

Le PUR exige du gouvernement la mise en œuvre immédiate des recommandations fortes issues du forum de Bangui, notamment celles relatives au désarmement car le succès de tout le processus électoral aujourd’hui engagé en dépend.

Le PUR appelle les Centrafricains à s’approprier l’ensemble du processus qui constitue pour eux, l’occasion de s’exprimer sur l’avenir de leur pays.

Le PUR engage et exhorte la population à s’enrôler massivement lors des opérations de recensement électoral prévues du 27 juin au 27 juillet prochain. Ces opérations sont tellement déterminantes  pour la suite du processus qu’il est essentiel que toutes les Centrafricaines et tous les Centrafricains puissent s’y mettre afin que, pour la première fois dans l’histoire du pays, nous osons espérer, nous centrafricains puissions nous-mêmes réellement choisir ceux qui seront appelés à nous diriger.

 

Tous pour l’unité et la reconstruction de la nation

Fait a Dar Es Salaam le 22 Juin 2015

Le Président

 

Eddy Symphorien KPAREKOUTI

 

 

 

Comments

comments