CNT-Présidence de la République : Malgré l’interdiction de la marche, les conseillers nationaux ont défilé

Pour ceux qui s'en doutaient encore, ils ont maintenant la réponse que rien ne va plus entre les têtes de la transition notamment la Présidence de la République et le Conseil National de la Transition (CNT). 

Catherine Samba-Panza contre Ferdinand Alexandre Nguendet, le bras de fer entre les deux institutions de la transition s'annonce alléchante et promet d'y laisser des plumes.
Annoncée le mardi, 03 Octobre à l'issue d'un huit clos des conseillers nationaux, la marche prévue ce jour a été interdite par le tout nouveau ministre de "l'insécurité" – de la Sécurité publique, le Général Sambia, le CNT – comme si de rien n'était, a poursuivi sa marche.

" Une marche qui vise à attirer l'attention de la communauté nationale et internationale sur l'impérieuse nécessité de réhabiliter les FACA car même le Chef de l'Etat de la transition a reconnu l'insuffisance des actions de la Minusca ", a déclaré un conseiller national.

"Un pays, une armée. Oui au réarmement des FACA et leur implication dans la pacification du pays", pouvait-on lire sur une des banderoles dédiée à la cause.
En attendant, Bangui ne ce sse de compter ses morts dont le nombre va croissant avec les violences quotidiennes. Abandonnés à nous-mêmes, même en présence de plus de 12.000 hommes lourdement armés de ce qu'on appelle MINUSCA et plus de 900 autres éléments de cette chose française qu'on appelle aussi SANGARIS…
 

Comments

comments




Laisser un commentaire