Communiqué : le Pur constate « un déséquilibre dans le choix des membres de commission du Forum de Bangui »

COMMUNIQUÉ DE PRESSE N°001/PUR/PR/SG/15

eddy

C’est avec une attention particulière que nous avons suivi les derniers évènements relatifs à la préparation du forum de Bangui  en Janvier 2015 ainsi que  la nomination des 22 membres de la commission préparatoire de ce dialogue.

Le PUR se félicite des avancées enregistrées en matière de préparation de cette grande rencontre nationale qui fera certainement tomber les masques que beaucoup portent depuis plusieurs années contre le peuple de la République Centrafricaine et bien entendu permettre aux filles et aux fils de la République Centrafricaine de retrouver la paix, la réconciliation et le vivre-ensemble.

Nous constatons malheureusement, qu’en dépit de la bonne volonté exprimée par les autorités de transition d’aller vers ce dialogue, les principes du consensus censés colorer toutes les phases de cet ultime rendez-vous national ne sont pas toujours pris en compte dans les démarches et les décisions arrêtées.

Le peuple centrafricain, meurtri par plusieurs années de crises multiformes dont celle fabriquée par les différents groupes armés, ne souhaite que la paix. Pour arriver à cette paix, il est essentiel que toutes les énergies nationales soient mobilisées dans l’esprit de consensus afin d’éviter un autre dérapage qui ne fera qu’enterrer la République.

Nous regrettons que ce consensus ne soit pas privilégié dans la désignation des vingt deux (22) membres de la commission préparatoire nommés le 07 janvier 2015 par le décret n°15.004 de la chef de l’Etat de transition.

Le PUR constate qu’il y a un déséquilibre total dans le choix des membres de la  commission préparatoire du forum. Le pouvoir actuel s’est octroyé beaucoup de membres parmi les 22 personnes nommées dont nous connaissons tous leur appartenance politique.

Par la même occasion, nous déplorons l’absence des victimes de la dernière crise et les représentants des préfectures dans cette commission. Vu les controverses résultant de la nomination des membres de cette commission, le PUR s’oppose au décret n°15.004 de la chef de l’Etat de transition du  07 janvier 2015 et, exige de nouvelles concertations afin que les différends soient aplanis à cette étape afin d’éviter qu’à partir de là, nous ouvrions la porte à un forum exclusif.

Le PUR appelle le pouvoir en place à créer les conditions nécessaires pour que la Commission Préparatoire puisse être réellement indépendante. Nous exigeons la transparence dans la mise en place du bureau de cette Commission et que sa présidence ne soit pas dirigée par un représentant du pouvoir de transition ni celui des groupes armés.

Nous lançons  un appel solennel au peuple centrafricain d’être vigilant et solidaire pour la réussite de ce forum qui nous conduira vers la fin de la crise actuelle.

Le PUR réitère son attachement au principe des consultations à la base sans lesquelles, ce forum ne sera qu’un concert de leaders qui ont des objectifs opposés à ceux de notre peuple. 

Nous exigeons par ailleurs la transparence dans toutes les étapes qui vont suivre. Entre autres la composition d’un bureau équilibré, l’identification des points focaux, les budgets sans équivoques, les thématiques du forum et les consultations populaires dans toutes les préfectures, sous-préfectures et autres coins de la République Centrafricaine.

Le PUR appelle la communauté internationale à travers la Minusca à créer les conditions nécessaires de sécurité pour la bonne tenue de ce dialogue que nous, centrafricains appelons de tout notre vœu, car de cette rencontre dépendra inéluctablement l’avenir de la  République Centrafricaine.

Tous pour l’unité et la reconstruction de la nation

Fait à Dar Es Salaam le 12 janvier 2015

Le Président.

Eddy Symphorien KPAREKOUTI

Comments

comments