Conspiration : un député et un membre du cabinet de Touadera font circuler des armes à Bangui

Kangbi-ndara.info/ Des armes circulent de nouveaux dans la capitale centrafricaine. A la clé de voute député proche du Chemin de l’Espérance du président de l’Assemblée Nationale, AbdouKarim Meckassoua et un ministre conseiller à la présidence de la République.

Selon l’alerte donnée, il s’agit du député de Mbaïki 5 Alfred Yekatom Rombo, ancien chef antibalaka et du ministre conseiller Ousman Mahamat Ousman qui ont distribué, aux environs de 19 heures, plusieurs armes de guerre à certains ex-libérateurs musulmans et quelques FACA de issu de la région Est aux 92 logements et au Km5.

Nos sources anonymes confirment que cette information est également parvenue aux services de sécurité intérieure.

Nos donneurs d’alerte indiquent que cette conspiration vise essentiellement à défendre manu militari le poste du PAN centrafricain en passe d’être destitué par ses collègues d’ici vendredi prochain.

La procédure de destitution du PAN se révèle un alibi parfait pour les fossoyeurs de la république afin de mettre en péril les acquis démocratiques laborieusement escomptés par les autorités centrafricaines et les partenaires nationaux et internationaux.

Un groupuscule de jeunes du Km5 a marché hier jusqu’à la place des Nations Unies pour remettre un mémorandum d’opposition à la destitution de Meckassoua.

Au parlement national, les députés signataires de la pétition ne bronchent pas. Ils se disent déterminés à aller au bout de leur initiative selon les textes réglementaires de l’Assemblée Nationale de Centrafrique.

Toute les Autorités centrafricaines sont alertées de la conspiration ourdie par les deux personnalités suscitées et des mesures coercitives vont être prises pour préserver la capitale des manœuvres déstabilisatrices du clan Meckassoua.

Le visage du diable se dessine ?

Kangbi-ndara

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire