Convocation du CIO : Jacob Gbeti prend vol pour Lausanne, Gilles Gilbert Grezenguet introuvable

Kangbi-ndara.com / Pour sortir des turpitudes électorales honteuses enregistrées par le Comité national olympique (CNO), résultantes de l’assemblée générale du 23 mai dernier, le président sortant du Comité national olympique et sportif centrafricain (CNOSCA) Jacob Gbeti vient de quitter Bangui ce 8 juillet 2015 sur convocation du Comité international olympique (CIO). Le secrétaire général sortant Gilles Gilbert Grezenguet qui devrait l’accompagner est introuvable à Bangui.

GbetiAprès la convocation d’urgence des présidents et secrétaires généraux des fédérations affiliées au CNOSCA, en présence de la presse nationale, le 6 juin 2015 à l’Hôtel Somba de Bangui, suite à la correspondance du CIO du 4 juin 2015, le président sortant Jacob Gbeti vient de quitter Bangui par le vol de la Compagnie Karinou en direction de Douala où il pendra un autre vol pour Casablanca au Maroc avant d’atteindre sa destination finale.

Il rencontrera d’ici mercredi 15 juin 2015 Lansana Palenfo, président de l’Association des comités nationaux olympiques (ACNOA) et Pere MIRÓ, Directeur du Département des Relations avec les CNO et de la Solidarité Olympique pour discuter de l’organisation prochaine de l’assemblée générale élective à l’issue de laquelle un nouveau bureau légitime du CNOSCA verra jour.

De nos sources au CNOSCA, la convocation du CIO exige les présences du président sortant Jacob Gbeti et du secrétaire général sortant Gilles Gilbert Grezenguet, tous deux priés de se rendre à Lausanne pour des consignes fermes relatives à la réussite de l’assemblée générale élective du 25 juillet 2015. Or, le secrétaire général sortant du CNOSCA est absent de la capitale centrafricaine depuis 26 mai dernier. Il serait en France à quelques milliers de kilomètres de Lausanne.

Il convient de rappeler brièvement que l’assemblée générale élective du CNOSCA en date du 23 mai dernier présidée d’une part par l’ex-président d’honneur à vie le Général de Brigade James Gaston Gambor  et d’autre part par le président sortant Jacob Gbeti a pour résultat : deux présidents pour un poste. Le 1er vice-président sortant Yvon Kamach et le secrétaire général sortant Gilles Gilbert Grezenguet ont été élus présidents bis du CNOSCA. Une situation qui a sans doute terni l’image du CNO, tant par l’incapacité du bureau sortant à organiser des élections sportives selon les principes olympiques en vigueur que par la fermeture illégale des portes du siège du CNOSCA par un membre du bureau sortant obligeant ainsi le CIO à prendre les commandes à distance.  

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments