Coopération russo-centrafricaine : le chemin de vie en Centrafrique

Kangbi-ndara.info/ Сes dernières années, ceux qui ne sont pas indifférents au destin de la République Centrafricaine (RCA), attendent avec impatience les changements pour le mieux. Certaines choses étant auparavant normales pour des gens simples sont devenues désormais de tristes souvenirs. Dieu a été peut-être déçu par quelque chose dans ce pays, mais ce qui se passe aujourd’hui permet à nous tous d’espérer avec une certaine prudence une fin de ces temps sombres.

Il y a juste quelques jours qu’un évènement significatif s’est passé dans notre pays. Pour la première fois pendant les derniers 22 ans, une transition organisée s’est déroulée depuis la capitale soudanaise Khartoum à Bangui. Cela est devenu possible grâce au plan du président Touadéra sur la restauration de la paix, de l’ordre dans le pays et à l’aide humanitaire russe.

Grâce à son initiative et aux possibilités dans le cadre de la coopération avec la Russie 18 camions ont passé par une voie oubliée et presque hors service, la longueur de laquelle est de 1800km, de la frontière soudanaise près de la ville Birao à travers Ndélé et Kaga Bandoro jusqu’à Sibut. A Sibut la colonne s’est divisée. Cinq grands camions avec des produits alimentaires, des médicaments et d’autres choses nécessaires pour la population se sont dirigés vers la capitale et la colonne principale de 13 camions chargée de produits alimentaires et de médicaments vers Bambari et Bria. Cette semaine les habitants de Bangui ont déjà accueilli ces camions, la colonne en direction de Bria est aussi déjà arrivée sur place.

Mais qu’est-ce qu’il y a de si important dans cet évènement ? En répondant à cette question il est difficile de surestimer son importance. Tout le monde sait qu’en RCA l’ordre et le calme sont absents depuis très longtemps. On ne parle même pas des déplacements sécurisés dans le pays, c’est de la folie. Les gendarmes ont apparu pour la première fois en 5 ans sur le territoire du trajet. En raison de l’absence des autorités locales dans la plupart des régions on observe le manque des produits, des médicaments, des soins de santé et d’autres produits dont la population a besoin.

Auparavant, on livrait tout le nécessaire en quantité convenable des pays voisins, notamment du Soudan. La route automobile de Khartoum à Bangui était une voie vitale pour toute la République. Et aujourd’hui grâce aux efforts du président Touadéra et nos amis russes cette voie est de nouveau ouverte.

Des spécialistes russes avec des gendarmes ont courageusement conduit les camions à travers des régions assez dangereuses et ont rouvert la voie des livraisons régulières de l’aide humanitaire et des biens indispensables pour les habitants de la RCA.

Le président Touadéra a reçu un héritage pénible – une crise profonde dans le pays. Mais grâce aux efforts et à la coopération avec la Russie nous pouvons enfin observer des pas, même s’ils ne sont très définitifs, mas considérables dans le changement de la situation pour le mieux. Nous voulons bien croire à ce que le temps quand les gens vont se souvenir d’une vie paisible sans peur approche à grands pas.

Cet évènement peut être considéré comme crucial pour notre pays. C’est le premier signe de la restauration de la paix et du calme dans le pays.

K-N

 




Laisser un commentaire