Corneille victime de viol à 6 ans

L’enfance de Corneille a été marquée par le génocide rwandais qui a emporté sa famille en 1994, mais aussi par le viol dont il a été victime il y a de nombreuses années.

Avec la sortie de son autobiographie «Là où le soleil disparaît» (qui sera disponible au Québec le 11 octobre), le chanteur a accepté de raconter un autre épisode sombre de sa vie: le crime qu’à commis sa tante Jeanne à son endroit alors qu’il n’était qu’un garçon.

«J’avais 6 ans et demi quand ma tante a abusé de moi, emportant mon innocence d’enfant avec elle, a confié Corneille au magazine Paris Match. Cela a eu forcément des répercussions sur ma sexualité et mon rapport aux femmes. Jusqu’à ce que je rencontre mon épouse, Sofia, je n’avais pas mesuré l’étendue des dégâts du viol dont j’ai été la victime…»

Outre ces terribles événements, l’auteur livre un message positif en écrivant sur son succès de chanteur, ses rêves et ses espoirs.

Il a fallu cinq ans à Corneille pour écrire «Là où le soleil disparaît», dont deux, dit-il, pour mettre un point final au segment sur le génocide.
Un gentleman

En plus de proposer le récit de sa vie, Corneille s’apprête à reprendre d’assaut les scènes du Québec avec Roch Voisine et Garou.

Dès janvier, les trois crooners relanceront leur tournée à succès «Forever Gentlemen».

Source: TVA Nouvelles

Comments

comments




Laisser un commentaire