De puissants gris-gris Anti Balaka retrouvés par devers un fou

Kangbi-ndara.info / Des effets fétiches ayant servis aux milices Anti Balaka de défier certaines armes guerres lors des conflits intercommunautaires qu’a connus le Centrafrique les trois dernières années servent de d’objets de décoration corporelle pour un jeune homme présentant des déficits psychiques dans la ville de Carnot.

IMG_0622Grande a été la surprise des habitants du quartier Mbonet dans ville de Carnot le 05 septembre 2015. Les habitants dudit quartier ne s’attendaient pas à découvrir qu’en dessous des vêtements Privat Mazouvo, un jeune homme d’une trentaine d’année atteint d’une dépression légère, se trouvaient l’arsenal complet de protection des milices Anti Balaka.

Des bagues en bronze, des amulettes faites en sacs plastiques, des flacons contenant de liquides puants et huileux, de la poudre de cartouches, des petits morceaux de peaux d’animaux, des os broyés et bien d’autres petits objets propres aux tradi-praticiens.

Alphonse, un anti Balaka âgé d’une quarantaine d’année, d’indiquer avec imprécision qu’il s’agit de gris-gris récupérés et jetés par la force française de la mission Sangaris durant leur détachement dans la région. « Ce sont des soldats français qui ont jeté ces joujoux dans les hautes herbes ou sur une poubelle avant que Privat ne les ramasse ».

Puis qu’il s’agit de « joujoux », Alphonse n’a ménagé d’aucun effort pour se les offrir gracieusement dans l’espoir de gagner davantage de pouvoir mystique que regorgent quelques flacons remplis de liquides jaunâtres, des écorces d’arbres et des os d’animaux.   

Kangbi-ndara

Comments

comments