Répartition inégale d’électricité : le 2e arrondissement prêt à descendre dans la rue

Kangbi-ndara.info/ La répartition inégale du courant électrique par l’Energie Centrafricaine (ENERCA) fait de nombreux mécontent depuis plus de trois semaines dans le 2e arrondissement de Bangui. Si la situation se poursuit encore ce 10 mai 2017, les habitants de ce secteur menacent de perturber la circulation à partir du 11 mai 2017.

electriciteC’est un fait difficile à comprendre pour certains résidents de Sica 1 et Sica 2 privés d’électricité depuis les dernières 72 heures. D'après nos sources, les 3 derniers jours sont les jours de trop.

Tout Sica 1, 2 et 3 ainsi que la zone populaire appelée Ben-zvi sauvage et autres périphéries baignent dans l’obscurité sans doute pour incompétence ou pour des raisons techniques. Puisque l’Enerca n’a pas communiqué pour permettre à ses clients de comprendre la véritable cause du délestage abusif enregistré dans le 2e arrondissement de Bangui et plus précisément dans le bloc techniquement dit 7A, l’on ne peut supposer que cela est dû à un problème de gestion à la tête de cette institution Etatique.

Pour n’avoir pas d’électricité pendant plusieurs jours sur la ligne techniquement dite bloc 7A tandis que leurs voisins du bloc 4A jouissent pleinement du courant électrique quasi quotidiennement, les défavorisés ont tenu hier plusieurs réunions allant pour mettre en place des stratégies pour mieux exprimer leur ras-le-bol à l’instar de leurs des habitants du 6e arrondissement deux semaines plus tôt.

Pour certains habitants des zones sus évoquées, cette inégalité est la conséquence des nominations par complaisance. « Le Dg sortant de l’Enerca gérait mieux avec le système des heures de temps par secteur. Le nouveau Dg dont la nmination serait coaché par Madame Béa commence très mal en plongeant un important secteur de la capitale dans le noir », propos d’un habitant de Sica 2.

Le comble, le Directeur d’exploitation de l’Enerca et bien d’autres cadres de ladite société résident dans la zone obscure et aucun effort n’est déployé pour tenter de faire comprendre à leurs voisins le pourquoi de ces coupures continues. Cette rétention d’information du côté de l’Energie centrafricaine serait sans doute la cause des perturbations routières  que Bangui déplorerait dans les jours à venir si rien n’est fait pour palier la situation.

Kangbi-ndara

 

Comments

comments




Laisser un commentaire