Usage du terme « conflit confessionnel » : le HCC menace d’infliger des sanctions à RFI

Kangbi-ndara.info/ Trop de dérapages mais jamais inquiété, cette fois, le Haut conseil de communication (HCC) de Centrafrique sort de son mutisme et menace d’infliger à Radio France internationale (RFI) des sanctions. Selon HCC, certaines couvertures médiatiques  de RFI mettent en péril la cohésion sociale dans le pays.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase remonte à la couverture du drame de l’église Notre Dame de Fatima le 1er mai 2018. RFI a évoqué « un conflit confessionnel » tandis que les Autorités centrafricaines ont dénoncé une attaque des « bandits et criminels ».

Dans une note adressée directement à la Directrice de RFI que le président du HCC Josué Richard Pouambi a souligné les dérapages de ce média français en rappelant l’article 13 du code de déontologie et d’éthique du métier du journaliste centrafricain qui stipule : «  Eviter de publier ou de diffuser toute information de nature à mettre en péril la cohésion nationale, la société et la vie communautaire quelle que soit leur pertinence ».

En effet, le HCC digère mal que RFI évoque tout le terme conflit confessionnel alors qu’il n’en a jamais été question en République Centrafricaine.

La note adressée à la Directrice contient les mots suivants : « …la couverture médiatique qu’accorde RFI à cette crise qui endeuille notre pays depuis plusieurs années, attise inutilement les tensions et créé inéluctablement la psychose entre les communautés musulmanes et non musulmanes qui ont, de tout temps vécu en parfaite harmonie ».

En suite de la lettre le HCC demande à RFI « de ne plus évoquer de conflit confessionnel qui n’a jamais en République Centrafricaine ». Faute de quoi : « nous nous réservons le droit d’infliger à RFI des sanctions prévues par les textes en vigueur dans notre pays, en cas de nouvelle récidive dans la violation des règles de déontologie et d’éthique ».

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire