Des acteurs du terrorisme international en route vers la RCA

Un important groupe des terroristes serait en route dans l’objectif d’atteindre le Nord de la République Centrafricaine. A Kangbi Ndara, une source anonyme révèle qu’Abakar Sabone, l’ancien Conseiller spécial de Michel Djotodia disposerait d’importants moyens pour alimenter  une guerre.

terroristeDes djihadistes de Boko Haram, des rebelles soudanais, des ndjandjawids, des moudjahidines afghans et des libyens seraient en route vers la Ville de Ndélé ou ils doivent se rencontrés pour affronter les milices d’autodéfenses chrétiennes et forces de maintien de la paix dans la région du Nord. Les terroristes seraient dotés des équipements sophistiqués. L’objectif c’est de parvenir tôt ou tard à la scission de la République Centrafricaine.

Selon la source, la présence française à Ndélé serait mal appréciée par les islamistes terroristes de la Séléka qui ont fait appel à leur « collègues » de leur venir en aide. L’informateur ajoute aussi que le pilonnage de certaines positions de la Séléka hier, ayant fait des victimes même au sein de la population civile à Ndélé, serait à l’origine de la « mission du malheur »  précipitée par les terroristes. Certains seraient déjà basés à Ouandago à 45 Kilomètres de Birao sur l’axe Tchad.

Pour aboutir à ce projet Abakar Sabone, qui avait fait une déclaration de la partition de la Centrafrique, fait figure de proue. Il aurait reçu d’importants financements de la part des pays du Golf pour nourrir une guerre pendant de longs mois. « Le problème ce n’est pas Noureddine, c’est Abakar Sabone. Il a de l’argent c’est lui qui gère les hommes », insiste la source.

Par ailleurs, des hommes armés assimilés aux éléments de Baba Laddé viennent de faire incursion ce 12 février dans la Ville de Markounda et d’autres visent la Ville de Bossangoa (Nord).  

Le 8 mars dernier, la tension a été forte à Ndélé après Sangaris a tué deux combattant de la Séléka qui ont refusé d’être désarmer, aussi de l’assassinat d’un personnel Du CICR.




Laisser un commentaire