Des jeunes anti balaka de Gobongo et PK 12 exigent la démission de Catherine Samba-Panza

cathy-11kangbi-ndara.info/ Des jeunes centrafricains des quartiers Nord de Bangui assimilés aux Anti-balaka exigent la démission de Catherine Samba-Panza, chef d’État de la transition. Ils ont érigé ce 21 septembre 2015 des barricades au marché Gobongo dans le 4ème arrondissement de Bangui et au Pk 12 dans la commune de Bégoua.

Armés de kalachnikovs, de fléchettes et autres armes blanches, ce groupe de jeunes anti balaka, selon quelques personnes contactées, ont provoqué une sorte de panique dans le secteur obligeant les commerces à fermer.

«  Je ne sais pas si c'est une malédiction mais une fois de plus, on ne sait plus quoi faire. Pour des raisons non évidentes, on bloque tout un arrondissement alors que nous voulons cette paix même précaire pour vaquer à nos activités », déclare Junior, un jeune du quartier Gobongo.

« S'ils veulent faire des revendications politiques, ils n'ont qu'à se rendre en ville rencontré Samba-Panza en personne que de la laisser là-bas en paix dans son palais et nous pourrir la vie dans les quartiers », explique Jeannette Kéléfio, fonctionnaire dans un département à Bangui.

La coordination nationale des Antibalaka n'a pas encore réagi à cette nouvelle montée de tension dans les quartiers Nord de la Capitale.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire