Désarmement des Séléka : l’ombre de la sécurité plane sur Bangui.

Depuis le 1er juillet Bangui est calme et l’ambiance est plus ou moins acceptable. Le processus du désarmement des ex-rebelles de la Séléka enclenché le 1er juillet 2013 a changé la cour des évènements et promet un retour progressif de la paix et de la sécurité dans la capitale centrafricain et les viles de provinces.

selekaLe soulagement des Banguissois est presque total depuis le 1er juillet 2013 avec le désarmement débuté des ex-combattants de la Séléka dans la capitale centrafricaine par les forces coalisées de l’Afrique Centrale assister des troupes françaises. « Nous pouvons respirer pleins les poumons ! », s’exclame Cassandra une banguissoise. « Les coups de feu ne se font plus entendre, les véhicules remplis d’hommes armés sont moins visibles et c’est une bonne chose », complimente Barbara Tene-Ombi.

De nombreux ex-rebelles de la Séléka rencontrés à Bangui affirment de leur coté être contre le désarmement entamé et que c’est stratégiquement qu’ils se sont repliés. « Ils ont certes désarmés et cantonner beaucoup mais laissez moi vous dire que nous sommes encore nombreux à cacher nos armes. Je me promène toujours avec mon pistolet automatique (PA) », informe le Colonel H.Oumar. C’est presque exactement ce que révèle Capitaine Noiro issu de la Séléka en laissant entendre que le modus operandi actuel des Séléka, « c’est la tenue civile avec nos pistolets en dessous ».

D’après des sources concordantes proches des Forces multinationales de l’Afrique Centrale (FOMAC) et de l’Etat Major des Forces armées centrafricaines (FACA), les Séléka encore armés ne représentent vraiment pas un danger comme dans les jours passés. La source révèle que des dispositions sont prises de la part des autorités centrafricaines et des forces internationales afin de restaurer la paix et la quiétude dans la capitale centrafricaine et les villes du pays. « Ils ne peuvent plus se servir de leurs armes comme avant. Je pense que c’est vraiment le retour à la normale », conclut un Adjudant de la FOMAC.

Kangbi-ndara.net

    

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire