Désarmement forcé : Deby prêt à envoyer 2000 hommes en appui aux forces étrangères en Centrafrique ?

Kangbi-ndara.com / Retour musclé et certain des soldats tchadien en Centrafrique avec environ 2000 hommes pour appuyer le processus du désarment inconditionnel de tous détenteurs illégaux d’armes, apprend-t-on officieusement de nos sources proches du Gouvernement transitoire.

escadronsAprès une mission très controversée en Centrafrique en 2013, mission qui avait jeté l’opprobre sur l’Armée tchadienne au point d’être retirée d’urgence au sein des forces africaines de la Misca, l’homme le plus puissant de la sous-région sur le plan militaire Idriss Deby Itno s'est dit d'accord pour mettre à disposition de la Centrafrique environ 2000 hommes qui soutiendront les forces en place dans la mission de ratissage des zones où circulent librement des armes.

Selon nos sources Gouvernementales, les escadrons tchadiens attendus ce mois à Bangui par les Autorités transitoire de Centrafrique pour cette mission ont pour instruction de faire les toilettages de la capitale et de certaines villes de l’arrière-pays avant la tenue des élections.

Paradoxalement, ce retour de l’armée tchadienne ne fera-t-il pas revivre aux Centrafricains la tragique histoire de 2013 en raison de leur accointances tribalistes avec certaines bandes armées ? Ne sera-t-il pas une brèche stratégique ouverte par Deby afin de répandre son autorité en Centrafrique et de veiller sur les intérêts français (plusieurs blocs pétroliers du Nord-Est) à l’heure où l’élite politique centrafricaine est obnubilée à l’idée d’une troisième transition ?  En outre, si  cet appui tchadien porte du fruit en réduisant en Centrafrique, l'on dirait simplement que c'est un mal nécessaire.

Piro Pedro pour kangbi-ndara

Comments

comments




Laisser un commentaire