Détournement de fonds : 7 millions engloutis par Roger Loutomon ?

Kangbi-ndara.info/ Sept millions disparus à la Fédération Centrafricaine de Boxe (FCB). Dénonciation faite le 28 janvier 2017 par Bienvenu Ngah. Il pointe du doigt accusateur Roger Loutomon, président sortant de la FCB.

ring de boxePlus que tout au monde, Bienvenu Ngah, s’attend à ce que le président sortant de la FCB Roger Loutomon s’explique devant la justice quant à la gestion des sept millions octroyés l’an dernier par le Gouvernement transitoire de Mahamat Kamoun.  

Le superviseur camerounais, qui a séjourné plus d’une semaine à Bangui pour  former les techniciens de la boxe nationale sur les nouvelles règles olympiques, de préciser que cette somme était destinée à l’achat d’un ring professiionnel et moderne pour la FCB. Bienvenu Ngah dit constater que le ring n’ait jamais été acheté excepté quelques cordes que Sieur Loutomon aurait ramenées de Douala au Cameroun et remises à la FCB.

Bienvenu Ngah, en fait une arme de bataille et en appel directement à Gilles Gilbert Grezenguet, actuel président du Comité National Olympique et Sportif Centrafricain (CNOSCA) d’user de tout son poids  afin que les sept millions  soient rendus au Pouvoir Public Centrafricain.

Le camerounais Ngah, ne reconnaissant que le nouveau bureau présidé par Flavien Kéma, enfonce le clou en niant la probable participation de Loutomon au congrès international de l’Association Internationale de Boxe (AIBA) de 2014 dont le prochain aura lieu en 2018.  « A-t-il des preuves de sa participation au dernier congrès qui avait eu lieu en Corée ?  » s’interroge-til

En effet, la réaction de l’encadreur sportif camerounais est une réplique suite aux rumeurs qui proviendraient de Roger Loutomon remettant en cause le caractère officiel de la venue à Bangui de  Bienvenu Ngah. Loutomon affirme disposer des documents attestant la non appartenance du Ngah dans l’actuel système de boxe au Cameroun. Seulement, les documents en question n’ont jamais été mis à la disposition des médias penchés le dossier.

Lors d’un déjeuner offert par Flavien Kéma à l’honneur d’une poignée d’encadreurs venus de trois Préfectures centrafricaines notamment la Lobaye, la Mbaméré Kadéï et la Sangha Mbaéré, le nouveau président de la FCB de laisser entendre que le problème qu’il règlera le plus tôt possible le problème Loutomon qui tend à diviser la famille de boxe centrafricaine.

Depuis la dernière élection à l’issu de laquelle ont été élu les nouveaux membres du bureau de la FCB, le président sortant Roger Loutomon ne reconnait encore la nouvelle structure en multipliant des réactions qui jusqu’ici ne demeure que lettre morte au regard de l’indifférence du Comité national olympique et sportif centrafricain (CNOSCA). En dépit de tout, le nouveau bureau gagne du terrain et se fait reconnaitre à la fois à l’étranger et sur l’ensemble du territoire.

Kangbi-ndara

Comments

comments




Laisser un commentaire