Diaspora agissante : le retour à la source d’Actions Carnot

Kangbi-ndara.com / Le vent frais de la rivière Mambéré peut circuler librement aux alentours de l’Hôtel de ville de Carnot et l’on peut désormais avoir une vue panoramique de cet édifice publique combien ô si symbolique ! L’opération de désherbage de l’Hôtel de ville de Carnot initiée la semaine du 13 juillet 2015 par l’ONG locale, Actions Carnot a redonné toute sa splendeur audit bâtiment un jour avant la célébration de la fin du ramadan, occasion pour laquelle un don a été fait au déplacés de la Paroisse.

1436868066532Les conséquences de la crise centrafricaine sur l’environnement et de l’absence de l’autorité de l’Etat dans les villes de provinces sont considérables. L’armée verte des hautes herbes pousse capricieusement sur l’ensemble du territoire et particulièrement dans la ville de Carnot cachant ainsi ce qui reste de la beauté de cette sous-préfecture dont de nombreuses villas ont tristement fait les frais des violences intercommunautaires occasionnées par la récente crise.

Une centrafricaine de la diaspora de France, native de cette région, ayant fondée son association dite Actions Carnot depuis 2012, a fait preuve d’acte de bravoure en prenant le devant du peloton mobilisé pour lutter contre les hautes herbes dans sa ville natale. Soutenue par des bénévoles, des chefs de groupes et  de chefs de quartiers motivés par le 1er Adjoint au maire, Laurent Alourou, l’ONG Actions Carnot a dégagé de son mieux les hautes herbes tout autour de l’Hôtel de Ville.

En dépit de la réticence de nombreux jeunes à l’idée du travail bénévole, réaction compréhensible en raison des facilités dues à l’abondance des productions minières (diamants), cette opération de désherbage a pu mobiliser plus de 50 jeunes venus de différents quartiers de la ville. « Carnot a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, j’ai l’obligation de m’investir dans cette ville, voilà pourquoi je mène des actions ici », a précisé Olga Yongo Bouwélé.

Par ailleurs, après le désherbage de l’Hôtel de Ville, Olga Yongo Bouwélé, s’est rendue à l’Hôpital sous-préfectoral de Carnot faire de dons de vivres et de certains produits de premières nécessités à plus de 80 malades hospitalisés. Ensuite, elle a poursuivi ses œuvres d’humanité le jour de la fin du ramadan à la Paroisse Saint Martyrs de l’Ouganda de Carnot où sont réfugiées précisément 511 personnes déplacées. Au nom de l’ONG Actions Carnot, elle a ainsi remis deux sacs de riz, deux palettes de savon ménage, un carton de sardines en conserve, deux sacs de sucre, 20 litres d’huiles et un carton de 100 paquets d’allumettes.

Ce jour-là, la Présidente Catherine Samba-Panza a également fait un geste  ébruité aux déplacés de la Paroisse Saint Martyrs de l’Ouganda. Les dons ont été faits en présence des autorités de la Ville, précisément des Sous-préfets entrant et sortant, de la Sous-préfète de Gazi, du Maire de Guèn, de le Curé de ladite paroisse et des casques bleus détachés dans la région. Des présents très bien accueillis par les bénéficiaires.

Kangbi-ndara