Droits d’auteur : suspension du Bucuda et de toutes perceptions des œuvres de l’esprit en Centrafrique

Kangbi-ndara.inf Le Ministère centrafricain des Arts, du Tourisme, de la Culture et de la Francophonie  suspend jusqu’ à nouvel ordre le Bureau centrafricain des droits d’auteur (Bucada) pour sa gestion dite « scabreuse ». Une décision prise le mois dernier.

giseleDans une note circulaire signée le 22 juin 2016, la ministre des Arts et de la Culture Aline Gisèle Pana attire l’attention des fédérations et associations artistiques et culturelles, entreprises culturelles, artistes et utilisateurs des œuvres de l’esprit de la gestion opaque du Bucada. D’après le ministère des Arts et de l Culture, cette structure  rend nullement service aux artistes de Centrafrique.

« Aucun artiste n’a perçu de droits depuis l’existence de cette structure, et en attendant la mise en place des organes habilités à gérer la nouvelle société du droit d’auteur et des droits voisins. J’ai suspendu par arrêté les activités de l’équipe provisoire des percepteurs des droits d’auteur. J’attache du prix à la stricte application de la présente note circulaire »; lit-on dans le document.

Le Bucada est veux de plus de quatre décennies. Cette nouvelle mesure administrative s’affiche prometteuse pour le monde artistique et culturel centrafricain. « C’est ce qu’on attendait depuis des années », conclu l’artiste comédien Dr Mandjieké  Achille Goné.

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire