Elections 2015: les candidats sur le starting-block

Kangbi-ndara.com / La date des futures échéances électorales en République Centrafricaine est désormais connue. Au plus tard le 18 octobre 2015, aura lieu sur toute l’étendue du territoire centrafricain – espérons-le, le premier tour des élections groupées. C’est ce 18 juin 2015 que le chronogramme aménagé des scrutins présidentiel et législatifs a été rendu public par le Comité stratégique de suivi des élections.

 fulgence-zenneth« Les opérations de recensement électoral devront commencer le 27 juin pour s'achever le 27 juillet au plus tard ; le référendum constitutionnel aura lieu le 04 octobre ; le premier tour des élections présidentielle et législatives se tiendra le 18 octobre 2015 et le second tour le 22 novembre 2015 », peut-on lire dans le communiqué du Comité stratégique de suivi des élections, que préside Mahamat Kamoun, Premier Ministre de transition.

« Ce chronogramme aménagé apparaît comme extrêmement contraignant. C'est pourquoi, des décisions et actions vigoureuses s'imposent sans délai pour sa mise en œuvre », ajoute le conseiller en communication du premier ministre, Georges Adrien Poussou, qui a présenté ce nouveau chronogramme à la presse.

 « Ce chronogramme électoral aménagé et présenté par l'ANE – Autorité Nationale des Élections – a tenu compte des contraintes imposées par le délai imparti pour la fin de la transition », a-t-il fait remarquer.

Financement et formation

Même si les financements nécessaires à la bonne tenue des scrutins présidentiel et législatifs ne sont pas encore totalement bouclés à ce jour, les superviseurs et autres agents recenseurs vont bientôt entamer leur formation, a expliqué le conseiller en communication du premier ministre. A propos du financement des élections, le vice président de l'Autorité Nationale des Elections (ANE), Godefroy Mokamanédé, avait précisé lors d’une conférence de presse que, « sur le plan financier, le montant du Basket Fund est de 43.483.745 USD soit 23 milliards F CFA. L'Union européenne a annoncé une contribution de 18 millions d'euros soit environ 11 milliards F CFA. A ce jour, elle a décaissé 8.483.563 euros soit environ 5 milliards F CFA, l'Ambassade de France a décaissé 559.060 euros soit environ 328 millions F CFA et le PNUD, 2 millions de dollars soit environ 1 milliard F CFA ».

Dans le même communiqué du Comité stratégique de suivi des élections, il est précisé à propos du matériel électoral que 70 tonnes d'équipements électoraux composés de caméras numériques et de kits d'enregistrement des électeurs sont arrivés à Bangui le 17 juin 2015. Deux mille (2000) autres kits d'enregistrement arriveront au plus tard le 2 juillet 2015.

Sur le starting-block, les nombreux candidats à la présidentielle qui n’ont cessé de grouiller les tympans avec l'annonce des candidatures dont certaines relèvent de la pure rêverie morbide. Au moins l'on saura qui est qui et qui est capable de faire quoi pour sortir la République de l’auberge.

Chantal Kpémsèrè

Comments

comments