Elections 2016 : Michel Djotodia confectionnerait des tee-shirts à son effigie

La source est « OFF » mais sure. Le nouvel homme fort de Bangui qui a juré de ne pas se présenter aux élections présidentielles de 2016 conformément à l’Accord de Libreville aurait commandé des tee-shirts portant son image depuis la République du Cameroun. Sachant qu’il n’a que 18 mois de gouvernance, l’on s’interrogerait certainement sur le mobile de cette confection inadaptée aux réalités actuelles du pays.

djotodiaSelon notre source, la moitié des tee-shirts confectionnés aurait déjà été acheminée à Bangui tandis qu’une autre moitié resterait à l’imprimerie au Cameroun. « Des tee-shirts avec la photo de l’actuel Président centrafricain Michel Djotodia. C’est la Première dame qui s’occupe de cette opération », précise la source.

Interrogée par Kangi-ndara.net (K-N) ce 20 juin 2013, une source proche de la présidence réfute cette information en ces termes : « Le Président a publiquement dit qu’il ne se présentera pas aux élections de 2016 et c’est l’une des clauses de l’accord de Libreville. C’est faux aucun tee-shirt n’a été imprimé. Il y a trop d’intoxication dans ce pays ».

Le paradoxe, dès les premières heures de la prise illégale du pouvoir par Michel Djotodia, l’ex leader de la Séléka s’est confié (publiquement) à Vox Africa relativement à la question du retour à l’ordre constitutionnel en laissant échappé ces mots: «Je ne dis pas que je remettrai le pouvoir d’ici trois ans, mais d’ici trois ans nous allons organiser les élections». « Vraie ou faux, un tel projet derrière la nuque mettrait le feu à la poudrière », pensent Flavien Dombari.

En effet, que faire des tee-shirts effigiés dans un pays où tout va de mal en pis ? Les éléments Séléka ne sont toujours pas payés et les fonctionnaires attendent leurs deux mois de salaire. Cela devrait en réalité préoccuper le Président de la transition centrafricaine que d’imprimer des tee-shirts à porter sur des estomacs vides.

Si Michel Djotodia veut vraiment finir son mandat sous des applaudissements comme il le souhaite tant, le respect des accords de Libreville en est la clé. En revanche, ce projet malicieux le pousserait à la porte de sortie sous le brouhaha des casseroles.

Kangbi-ndara.net

Comments

comments




Laisser un commentaire