Eliminatoires can2017: la RCA bat l’Angola à domocile 3 buts à 1

Kangbi-ndara.inf/ Le match contre l'Angola devrait donner le ton du règne du professeur Faustin Archange Touadéra. Il fallait bien que ce match se joue sur les mythiques pelouses du Complexe Sportif Barthélémy Boganda—là où il est toujours difficile aux adversaires de battre les fauves de Bas-oubangui.

13269276_1030064450363951_2130670306579982282_nGagner, annonçait le temps de la restauration, du renouveau et de la renaissance. Perdre n’avait pas d’autres explications. Et les Fauves ont gagné grâce à Vianney Mabidé, Euloge Enza et toujours le même Limane Moussa.

Le Complexe Sportif Barthélémy Boganda était plein à craquer hier après midi. La sélection centrafricaine de football devrait relever un défi, celui de battre l’Angola après un premier match qui a connu la victoire à l’aller et à Luanda de l’équipe nationale de l’Angola sur le score de 4 buts à 0.

Auréolés par la présence du Président de la République Faustin Archange Touadera, du Présdent de l’Assemblée nationale, Abdoul Karim Meckassoua ainsi que du premier ministre et son gouvernement, les fauves de Bas-oubangui, soutenus aussi par des supporters acquis à leur cause, n’avaient pas droit à l’erreur. Et ils ont démontré de la plus belle des manières que quand la RCA joue à domicile, elle est imbattable. D’ailleurs, dès l’entame du match, la pression des fauves de Bas-oubangui était telle que le camp adverse a dû céder en encaissant dès la 14ème minute, le premier but centrafricain marqué par Vianney Mabidé. 21 minutes plus tard, c’est-à-dire à la 35ème, Euloge Enza, le Capitaine des fauves inscrit le deuxième but centrafricain avant que l’arbitre envoie les deux équipes au vestiaire. La aRépublique Centrafricaine menait ainsi 2 buts à zéro pour le bonheur des supporters qui s’en régalaient.

A la reprise, les deux équipes se sont neutralisés jusqu’à ce que l’incontournable Limane Moussa rentré en remplacement de Hilaire Momi inscrit le troisième but centrafricain. A 3 à 0, les jeux sont presque faits pour les fauves qui ont baissé la garde et finalement, les angolais arrivaient à réduire le score. Au coup de sifflet final, les Fauves de Bas Oubangui ont remporté le match 3 buts à 1 devant une foule de supporteurs totalement acquis à leur cause.

Une victoire bien méritée d’autant plus que l’enjeu était de taille. Tant il ne faut pas oublier que la République Centrafricaine actuellement en deuxième position dans le groupe talonne la République Démocratique du Congo actuellement premier du groupe. La RD Congo qui a battu le Madagascar sur le score de 6 buts à 1 pour totaliser 12 points actuellement affrontera la République Centrafricaine lors de la sixième et dernière journée. Une autre victoire des fauves même à l’extérieur et c’est possible si on se rappelle ce qu’ont faits les fauves en Egypte ouvrirait historiquement les portes de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) à la République Centrafricaine. Vouloir, c’et pouvoir dit l’adage. Comme on  peut s’en apercevoir, avec le peu de moyens qui ont été mis à la disposition des fauves, ils ont donné les résultats qui font aujourd’hui la fierté des Centrafricains qu’ils soient de l’Est, de l’Ouest, du Nord comme du Sud – en un mot sur l’étendue du territoire national où en dehors des frontières nationales. La fierté d’être centrafricains n’a jamais été aussi grande après cette plus belle victoire des ambassadeurs centrafricains que sont les fauves de Bas-Oubangui.

                             YVES SINDO

Comments

comments




Laisser un commentaire