Enregistrement audio : le trafic d’influence de trop du conseiller « toxique » de Samba-Panza

Kangbi-ndara.info / L’un des loups malicieux de la présidence déguisés en brebis vient de faire tomber imprudemment son masque le dimanche 06 septembre 2015 à Bangui en faisant usage abusif de son téléphone portable pour trafiquer ce qu’il prétend être l’affirmation de son  autorité sur un adolescent de 19 ans.

Comment les centrafricains peuvent-ils faire confiance à une transition dont les acteurs semblent marcher délibérément sur les valeurs qui différencient les hommes d’Etat du commun des mortels ? Doit-on mettre à carreau tous ceux qui font de la politique politicienne en Centrafrique et surtout en cette période de transition ?

guyiamaLes informateurs de Monsieur Anicet-Clément Guiyama Massogo, Ministre Conseiller politique à la présidence et Secrétaire Général du Comité Olympique et Sportif Centrafricain  (CNOSCA), ancien Doyen du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui, n’auraient-ils pas confondu les bénéficiaires des 2.500.000 Fcfa offerts le samedi 05 septembre 2015 par Abdoul Karim Meckassoua, ancien ministre d’Etat et candidat indépendant à la future présidentielle en Centrafrique que sont les footballeurs qui ont battu les Léopards de la RD Congo aux athlètes partis à Casablanca (au Congo Brazzaville pour les 11èmes jeux africains NDLR) ?

Même s’il n’y a aucun malentendu à ce sujet, est-ce que le Ministre Conseiller Guiyama est-il à son premier exercice d’intimidation par voies électronique et téléphonique de ceux qu’il a pu identifier comme des « ennemis de la transition »  sinon les adversaires de Catherine Samba-Panza et qui ne regardent pas dans sa direction ? L’opinion contraire et la liberté d’expression ne sont-elles pas des ingrédients indispensables pour donner goût aux plats culinaires politiques d’une nation qui se veut démocratique et émergente ?

 

IMG_0676Dans le fichier sonore transcrit ci-dessous, reproche-t-on au jeune Roméo Guerret-Sindo, exprésident de l’Union Scolaire de Centrafrique (USCA) de faire apologie de celui que la transition combat en douceur ? Le zèle politique, sans doute, déplacé et l’acharnement téléphonique anti sportif du Ministre Conseiller Guiyama, ne pousserait-t-il pas le centrafricain indécis jusqu’à lors à s’intéresser davantage à l’homme à anéantir politiquement Abdoul Karim Meckassoua ?

Veuillez apprécier le contenu de la transcription de la conversation entretenue dimanche 06 septembre 2015  par le Ministre Conseiller Anicet-Clément Guiyama Massogo et son jeune interlocuteur Roméo Guerret-Sindo. Conversation dans laquelle Guiyama se révèle insensible à l’humilité et à la politesse d’un adolescent qui l’appelle respectueusement  « Papa ».

Roméo Guerret-Sindo (RGS) : Allo papa, allo !

Anicet Clément Guiyama Massogo (ACGM) : C’est le ministre Conseiller politique qui vous appelle !

RGS : Le conseiller politique ? Oui !

ACGM : Bon, alors, il semble que c’est vous qui faite diffuser l’information que Monsieur Meckassoua aurait donné 2.500.000 aux athlètes, c’est ça ?

RGS : Moi ? Dire aux gens que Meckassoua a donné 2, 500.000 Fcfa à qui ?

ACGM : Je vous pose une question, vous me répondez au lieu de me répondre par une question.

RGS : Je dis…

ACGM : Je veux savoir

RGS Je dis…

ACGM : Parce que votre nom a été cité

RGS …Je dis absolument non

ACGM : Je suis en train de vérifier. Et ça là je  vous dis hein, je ne vous cache pas que vous au…ça va vous tomber là-dessus. On m’a dit que c’est vous  qui avez tenté de faire passer l’information  sur Ndeke Luka et peut être que vous avez fait diffuser ça sur une autre chaîne. Je vais faire les recoupements et  je vais vérifier si effectivement vous êtes mêlé à ça. Monsieur Sindo, je vous préviens que je suis moi non seulement ministre Conseiller politique à la présidence mais Secrétaire général du comité olympique. Je suis en contact avec le président du comité olympique qui est à Casa (Casablanca, ndlr) qui vient de recevoir les athlètes qui viennent d’atterrir là-bas. Meckassoua n’a jamais donné 5 francs. Si vous rentrer dans la politique politicienne on va s’occuper de vous. Je vous le dis déjà.

RGS : Monsieur le Conseiller politique…

ACGM : Je suis en train de faire les recoupements. Je vais revenir vers vous.

RGS : Est-ce que vous pouvez m’écouter, est-ce que vous pouvez m’écouter ? Allo papa… »

Ndlr : Joint au téléphone ce matin, le Ministre Conseiller Guiyama Massogo de laisser entendre qu'il est toujours en train de procéder à des vérifications en ce qui concerne l'implication du jeune Sindo dans la divulgation de cette nouvelle. Le Ministre Conseiller a reconnu avoir contacté Radion Ndeke Luka pour des vérifications qui n'ont rien donné. Contacté deux jours après cet enregistrement téléphonique, Roméo Guerret-Sindo  ade son côté  reconnu qu’il est d’un caractère agité naturellement mais il ne se reconnait pas dans l’accusation portée par le Ministre Conseiller Guiyama. Il a aussi précisé n’avoir aucune connaissance des activités de l’homme politique Meckassoua pour en faire gratuite publicité.

Radio Ndeke Luka, médias  évoqué par le ministre conseiller dans sa discussion avec Roméo, récuse avoir diffusé sur ses ondes une déclaration ou réaction d’un certain Roméo Guerret-Sindo. Les parents de Roméo, pris de panique et craignant pour la sécurité de leur progéniture, entendent porter plainte devant la justice centrafricaine contre le ministre Guiyama et se plaindre contre ce dernier auprès de la Minusca.

Par Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments