Erreur gravissime : Sarandji confirme que Touadera est un « criminel et assassin »?

Kangbi ndara.info/ La langue du Premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji lui fourcherait. Dans la foulée des mots il met le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera et le criminel en lice pour la Cour Pénale Internationale, Noureddine Adam dans le même panier. C’est au sortir du parlement hier 27 décembre 2017 que le chef du Gouvernement se serait mal exprimé devant la presse.

Après son speech mitigé au parlement, salué des uns et critiqué des autres, le Premier ministre centrafricain s’est ouvert à la presse nationale pour placer quelques mots supplémentaires à l’endroit du criminel de guerre qui penserait détenir le titre foncier de la stabilité en République Centrafricaine notamment Noureddine Adam, pour qui la presse française fait l’apologie en lui consacrant de gros titres.

Dans les bandes sonores et visuelles diffusées sur Radio Ndeke Luka (RNL) ce matin 28 décembre 2017 et à la télévision Centrafricaine (TVCA) hier nuit, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, faisant allusion à Noureddine et au Président Touadera, a posé cette interrogation : « Qui est plus criminel que qui ? Qui est plus assassin que qui ? »

Pour de nombreux auditeurs de RNL et certains téléspectateurs de la TVCA, le Premier ministre confirme par cette interrogation que Touadera est aussi criminel et assassin mais moins que Noureddine.

Est-ce bien cela le message du Premier ministre ? Simple erreur de diction ? Le Pm serait-il sous le poids de l’émotion ? Sarandji et Noureddine pourraient-ils prouver aux Centrafricains les crimes de Touadera ? Est-ce pour cela que le Président n’a pas voulu le recevoir ce matin 28 décembre ?

Plausiblement le Premier ministre voudrait dire simplement ceci : qui de Noureddine et Touadera est criminel et assassin ? Le monde entier sait que c’est l’ex directeur de la CEDAD le criminel et assassin. Si c’est le cas, Monsieur le Pm devrait désormais faire attention aux dictaphones et micros qui lui seraient tendus !

Kangbi ndara




Laisser un commentaire