Faustin Archange Touadera nouvellement élu président de la République salue le fair-play politique de son challenger Dologuélé

kangbi-ndara.info/ A l’aube de son premier mandat de nouveau Président de la République de Centrafrique, Faustin Archange Touadera déclare être conscient de l’ampleur de la tache qui l’attend et, pense que c’est ensemble avec tout le peuple centrafricain qu’il mènera à bout le vaste chantier du relèvement de ce pays. 

« Ensemble, nous allons faire de la République Centrafricaine un pays uni, solidaire et prospère », a-t-il déclaré ce dimanche à la presse dans sa résidence de Boy-Rabe dans le 4e arrondissement de Bangui. Le nouvel homme fort de Bangui montre déjà son engagement pour la réconciliation de tous les Centrafricains. « Centrafricains de toutes les régions, de toutes les religions, nous allons transformer notre pays en un vaste chantier offrant des possibilités d’emploi aux jeunes, créant des richesses pouvant être équitablement reparties ».

M. Touadera s’est aussi exprimé en faveur de l’égalité du genre et de la consolidation de la Paix en RCA. « Ensemble, nous allons raffermir l’égalité réelle entre les hommes et les femmes, nous allons accroître la participation des jeunes à la vie publique, nous allons consolider la paix dans notre pays », a-t-il conclu. 

Il félicite par ailleurs son rival Anicet Georges Dologuélé, perdant du 2nd tour de cette élection présidentielle, qui a reconnu sa défaite en demandant au peuple centrafricain de s’aligner derrière l’Universitaire. « Anicet Gerorges Dologuélé et moi avons montré que tous deux, nous aimons profondément ce pays et que nous nous soucions véritablement de son avenir. Je salue donc son fair-play politique… », a déclaré Faustin Archange Touadera. 

« Chers compatriotes, pour la paix, j'ai donc fait le choix de respecter les résultats provisoires publiés par l'ANE, de renoncer de saisir la cour constitutionnelle de transition et de tous les recours en anulation et de reconnaître Faustin Archange Touadera comme président de tous les centrafricains », a déclaré ce samedi, Anicet Georges Dologuélé lors d'un point de presse après la publication des résultats provisoires par l'ANE.

« Résolument et sans hésiter, nous faisons le choix de la paix. Nous avons décidé de placer l'intérêt supérieur de la nation au dessus de nos intérêts égoïstes », a-t-il ajouter avant de préciser que « …dans le contexte socio-politique actuel, nous pensons qu'une contestation même par la voie légale du recours à la cour constitutionnelle de transition serait susceptible d'alimenter un climat délétère ou des germes de violences non cicatrisées pourraient être instrumentalisés par des esprits malveillants pour faire perdurer la souffrance du peuple centrafricain ». 

Anicet Georges Dologuélé a de ce fait inviter les militants, sympathisants et alliés « à garder le calme dans l'esprit de notre devise et à accompagner le nouveau président de la République dans l'oeuvre de réconciliation et de redressement de notre cher et beau pays ». 
 

Comments

comments




Laisser un commentaire