Fêtes des mères RCA : honorable Augustin AGOU frappe un grand coup en octroyant une enveloppe de 500 mille aux dames du 1er arrondissement

Kangbi-ndara.info / Bien avant la campagne, Augustin AGOU qui avait donné l’exemple d’un homme d’affaires qui sait se montrer patriote en se laissant toucher par les préoccupations de ses concitoyens. Il n’avait pas claironné en remettant debout l’historique école Assana qui était presqu’en ruine. C’est l’une de plusieurs autres actions citoyennes réalisées par ce fils de pays. Au moment de tourner la page de la Transition, Augustin AGOU qui était déjà Conseiller National s’est présenté dans le 1er arrondissement comme candidat aux législatives. Il a du révolutionner la campagne par son modus opérendis. Le tableau de ses actifs qui brillaient si fort, a du parlé en sa faveur. Il a remporté les élections haut les mains et ce, dès le 1er tour. Désormais député de la nation, il est loin d’oublier d’où il est venu. A l’occasion de la fête des mères, il s’est fait l’invité surprise d’un match de football entre femmes gendarmes et épouses de gendarmes qui s’est joué ce 28 mai 2016 sur le terrain de la Gendarmerie nationale. Interview

La Fraternité (LF) : Bonsoir honorable Augustin AGOU, député du 1er arrondissement.

Augustin AGOU (AA) : Bonsoir Mr le journaliste !

(LF) : Vous avez honoré de votre présence un match amical organisé entre femmes gendarmes et les épouses de gendarmes. Quel sentiment vous a animé pour que vous soyez à ce rendez-vous ?

ob_9498c0_images-002(AA) : Je vous remercie. C’est un sentiment d’abord de joie parce que c’est pour honorer nos mamans. Vous savez aujourd’hui, on m’appelle honorable à cause de cette femme qui m’a mis au monde. C’est l’occasion de nous approcher de nos mamans, de les honorer, d’être prêts d’elles. Bon, j’ai été convié depuis hier à ce match là que vous venez de vivre avec moi, qui s’est bien passé.

(LF) : Vous avez frappé un grand coup en offrant une enveloppe aux joueuses de ce soir.

(AA) : Vous savez demain, c’est la fête des mamans. Donc ici, il y a les mamans, les femmes des militaires, les femmes des gendarmes et les policières aussi. Et donc c’est pour moi l’occasion, de remettre dignement cette petite enveloppe pour permettre à nos mamans de fêter dignement demain.

(LF) : Honorable les femmes qui n’ont pas eu l’occasion de prendre part à cette rencontre, tels que les fonctionnaires féminins, est-ce que vous avez un message à adresser à leur endroit ?

(AA) : Vous savez, il y a une équipe, il y a un bureau effectivement qui nous a réuni aujourd’hui. Les mamans qui ne sont pas là, on pensera à elles puisque la fête, c’est demain. Donc, soyez rassuré que c’est pour tout le monde.

(LF) : Je vous remercie !

(AA) : Je vous remercie aussi !

Recueillis par Le Quotidien La Fraternité

 

Comments

comments




Laisser un commentaire