Fin de formation de 150 FACA à Bérengo : la Russie réaffirme son soutien à la reconstruction rapide des FACA

Kangbi-ndara.info/ L’armée centrafricaine se reconstitue plus rapidement que prévu grâce au cycle court de formation (deux mois) instauré par les instructeurs russes ce début d’année. Hier lundi 17 septembre à l’ancienne cour impériale de Bérengo, le Chef de l’Etat centrafricain Faustin Archange Touadera a honoré de sa présence la cérémonie de fin de formation de 150 éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) au maniement des armements russes.

La cérémonie a été marquée par des séries de démonstrations tactiques de combat présentées devant l’assistante par les militaires en fin de formation. Le reflexe en cas d’embuscade, la sécurité d’une autorité à 30 degré, la prise d’assaut d’un camp ennemi, les techniques de self défense.

Les démonstrations ont été faites avec des tirs à balle réelles et des explosifs dans certaines figures.

Dans son adresse finale aux 150 militaires, le Président centrafricain, Faustin Archange Touadera a insisté sur la discipline militaire et le respect des droits humain la caractéristique de la nouvelle armée centrafricaine dont la montée en puissance est  saluée par le peuple centrafricain et les partenaires nationaux et internationaux.

Dans son discours de circonstance, l’ambassadeur de la Fédération de Russie en République centrafricaine a réaffirmé le total soutien de son pays à la reconstruction de l’armée nationale gage du développement car «  sans la paix et la sécurité tout progrès est impossible » a indiqué le diplomate russe.

La typique de cette cérémonie s’enregistre la quatrième depuis le début d’année en cours. Les militaires récemment formés seront très bientôt déployés dans une zone précise pour assurer la sécurité de leurs concitoyens.

Il convient de rappeler que l’Etat centrafricain va recruter dans un avenir très proche 1500 hommes pour revoir en hausse l’effectif des FACA en raison des besoins sur le terrain.

Kangbi-ndara 

 

 

 




Laisser un commentaire