Accueil Non classé Foire agricole : l’Ouham-Péndé se relance avec « Orgueil Paysan »

Foire agricole : l’Ouham-Péndé se relance avec « Orgueil Paysan »

69 vues

Kangbi-ndara.info/ Dans cette Préfecture centrafricaine, le temps n’est plus des armes et des conflits. Le retour à la daba, au maraichage, à la riziculture et à la diversification des plantes a été l’ingrédient réussi de la seizième foire agricole de Bozoum baptisée « Orgueil Paysan », organisée du 24 au 26 janvier 2020.

Exposition des divers produits agricoles à la Foire « Orgueil Paysan » de Bozou

L’Ouham-Péndé est réunifiée au bruit des travaux agricoles. Si le Gouvernement centrafricain s’est montré très proche des paysans de cette localité, l’Eglise Catholique n’en demeure pas moins qu’un facilitateur.

Empêché, le Président Faustin Archange Touadera a honoré cette foire agricole en se faisant représenter par le ministre centrafricain de l’Agriculture et du Développement Rural, Honoré Feïzoure. Ce dernier a au nom du Chef de l’Etat et du Gouvernement remis un nombre considérable d’outils et d’engins agricoles, des enveloppes, aux agriculteurs de Bozoum avant d’effectuer une visite guidée, par le prêtre italien Aurelio, de l’ensemble des maraichers soumis au concours initié par l’organisation.

Le Ministre centrafricain de l’Agriculture et du Développement Rural, Honoré Féïzouré
Des kits agricoles remis aux lauréats du concours Meilleur Maraicher

Cette foire agricole avec étalage d’un nombre important de semences, d’une variété alléchante de légumes frais, différents sortes de grains dont du riz produit en grande quantité (plus de 30 tonnes) par le Centre de production de Bohoro (ndlr, cette année 67 hectares).

Cette diversification des produits agricoles enrichissants l’« Orgueil Paysan » dans l’Ouham-Péndé, l’énergie fournie par chaque agriculteur ou groupement, les superficie soumis à ces activités répondant à certaines règles d’hygiène et de protection des plantes et autres critères ont permis aux organisateurs d’initier un concours du meilleur maraicher auquel sont retenus douze candidats dont huit femmes.

Le prix du meilleur maraichage a été décerné hier dimanche 26 janvier à la veuve maraichère Ibata Valérie.QZEµ£  

Outre, le ministre Feïzouré, ont été également perçus à Bozoum pendant ces quarante-huit heures, à l’honneur de cette seizième foire, Virginie Baïkoua, ministre résidente de l’Ouham-Péndé et de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation ainsi qu’Annie Gisèle Pana, ministre de la Famille et de la Protection Sociale.

Le prêtre italien catholique Aurélio Gazeria a joué un rôle capital dans cette organisation réussie.

Si la seizième foire agricole de Bozoum dans l’Ouham-Péndé a été une réussite du plan organisationnel, le tronçon de route Bossemptélé-Bozoum, en  très piteux état s’affiche un problème majeur pour les agriculteurs et toute personne dans le besoin des productions agricoles venant de cette partie du pays. La réhabilitation de cette route serait une plus-value pour l’agriculteur de cette localité qui verra écoulera facilement ses produits en raison des besoins constants dans l’ensemble de la République centrafricaine.

La rédaction