Forum de Brazzaville : la Séléka menace de secession

LNC / Après les discours riches de la matinée qui ouvraient le « Forum pour la réconciliation nationale et le dialogue politique » en Centrafrique, on est très vite ensuite entré dans le vif du sujet quand il s'est agi pour l'équipe de médiation de demander aux participants leurs avis, requêtes et desiderata pour les deux jours à suivre.

gl-DhaffaneLA SELEKA MENACE DE SECESSION

Dans une ambiance déjà très électrique entre les participants, les Séléka ont jeté un grand froid en répondant au groupe de médiation, en aussitôt brandissant la menace de partition de la Centrafrique.

Leurs explications pour se justifier tiennent au fait qu'ils se disent sous menace constante, et que désormais en RCA, les centrafricains de confession musulmane ne sont plus tolérés, et sont considérés par les autres comme des étrangers.

En face, les Anti-Balaka de Patrice Ngaïssona restent en apparence déterminés à signer un accord de cessation des hostilités.
"Mais pas à n'importe quel prix" a déclaré NGaïssona.

TROIS COMITES DE NEGOCIATION

Dans l'après midi, différentes rencontres ont eu lieu, et les délégués se sont répartis dans trois comités de négociation,

1- Cessation des hostilités,
2- Désarmement
3- Processus politique.

 




Laisser un commentaire