Fraude douanière: Eric Plasma tente d’ échapper à la justice

Kangbi-ndara.info/ Plusieurs millions de francs détournés à l’Etat centrafricain par le Directeur gérant de la société de vente et de distribution de cigarettes de marque Gold en Centrafrique. De cette affaire d’importantes personnalités des Douanes centrafricaines ont perdu leurs postes tandis que l’auteur de la fraude attend bonnement que certaines autorités l’aide à se tirer d’affaire.

mangaLes informations filtrent vaguement sur le réseau de cafouillage des cigarettes démantelé la fin du mois dernier par le Directeur des Douanes et Droits Indirects. Cette fois, Gold aurait agit en présence des vrais patriotes déployés par le gouvernement centrafricain pour lutter contre la fraude au niveau de la frontière entre la Centrafrique et le Cameroun notamment au poste de Beloko. Ces patriotes n’ont ménagé aucun effort à vendre la mèche du réseau mis en place par Gold et certains cadres véreux aux services des douanes.

Voile levé, la Direction générale des douanes a pris le directeur gérant de Gold  mains dans le sac. Le portail de la société Gold a été aussitôt cadenassé par les autorités centrafricaines pour des raisons d’enquêtes. Le téléphone et passeport du directeur gérant de Gold brièvement confisqués. La cargaison déclarée des fournitures de bureau se révèle une importante quantité de cigarettes destinés à vendre dans le pays.

Selon les brides d’informations en possession de Kangbi-ndara,  le Directeur gérant de Gold, un sujet camerounais connu à Bangui sous le nom d’Eric Plasma, n’en est pas à son premier forfait car, aider par des agents de l’Etat, il aurait pour habitude de faire entrer  par des fausses déclarations d’importants paquetages de cigarettes en provenance du Cameroun en ne payant que le 1/3 de la taxe normale. Eric Plasma n’aurait versé que 10.000.000 à l’Etat au lieu de plus de 30.000.000 lors de la dernière transaction. Et ce, avec la complicité d’un haut cadre des douanes. Ce cadre s’est attiré la colère du gouvernement, il est demi de ses fonctions ainsi que d’autres mafieux à sa suite

Nos sources d’estimer à plus de vingt millions de francs CFA le manque à gagner pour l’Etat centrafricain à chaque entrer des produits Gold dans le pays.

Même si les autorités se sont saisies du dossier, nos informateurs signalent que l’affaire risque fort d’être classée sans suite. Eric Plasma aurait mis en jeux plusieurs millions pour corrompre les autorités afin de ne pas être rapatrié au Cameroun.

De toute évidence, il est fort probable que les médias nationaux tergiversent sur le sujet car un certain conseil du mis en cause, qui n’est nullement l’avocat centrafricain Crépin Mboli Goumba chargé d’assurer la défense d’Eric Plasma, fait entrave à la liberté d’informer. Suite aux consignes de mystérieux avocat, Eric Plasma envoie balader toute rédaction qui voudrait recouper les informations sur le dossier. Kangbi-ndara en a fait les frais car un individu anonyme répond au téléphone d’Eric Plasmas en proférant des menaces et intimidations  propres aux bandits patentés jouissant d’une protection d’un tiers.

Le projecteur de Kangbi-ndara reste braqué sur cette affaire

Comments

comments




Laisser un commentaire