Ghana: le message de la Communauté Centrafricaine au Gouvernement de la Transition centrafricaine

Kangbi-ndara.com  / Lors de son discours d’investiture, le nouveau président de la communauté Centrafricaine au Ghana, monsieur Zacharie Mbaiadoum lance un appel fort au gouvernement de transition de venir en aide à la colonie Centrafricaine au Ghana.

bureau étudiant ghanaCet appel fait suite aux différents problèmes et difficultés d’ordre sanitaire, scolaire, de logement et administratif (problèmes des papiers comme le permit de résidence), constituant le quotidien des centrafricains vivants au Ghana. ‘’Je suis vraiment touché de la situation de mes compatriotes centrafricains vivants ici au Ghana. Depuis plus de 5 ans que j’ai fais ici au Ghana, le gouvernement ne s’est même pas prononcé sur les étudiants au Ghana, c’est vraiment triste. Comme si, nous ne sommes pas du pays, alors que c’est nous qui sommes appeler, à gérer ce pays demain’’, dit-il.

Ensuite il annonce les plans d’actions du nouveau bureau de la communauté. “Durant notre mandat, nous relèverons les défis sur trois volets. Tout d’abord, mener des actions fortes aux niveaux éducatifs. Car 92% des Centrafricains au Ghana sont des étudiants”, a dit M. Zacharie Mbaiadoum.

Selon lui, du côté éducation, le nouveau bureau chargera de fournir la liste des universités accrédités aux centrafricains nouvellement venus au Ghana, les orienter et les suivre dans leurs parcours afin de promouvoir le prix d’excellence. “Nous allons aussi créer un club d’anglais et d’interprétation, organiser des conférences débats et séminaires. Nous mènerons aussi des actions sur le plan sportif et culturel afin de promouvoir notre culture ici au Ghana”, a-t-il ajouté.

Sur le plan social, il explique que les defis sont énormes et demande des aides de la part du gouvernement Centrafricain et des partenaires. Dans le cadre de l’octroi des bourses aux étudiants. Par ce que la vie est difficile lorsqu’on est loin des parents. “Sur ce point, nous comptons vraiment sur l’appui de nos autorités et les partenaires. Nous aimerons bien affranchir les problèmes de logement, de santé et d’identifier chaque centrafricain sur le sol ghanéen a travers un grand projet de recensement mais il nous manque les moyens”, a-t-il martelé.  

En effet, en compte plus de 700 centrafricains vivants sur le sol ghanéen, dont 92% sont des étudiants, envoyés par les parents sur leurs propres charges. Ces étudiants ne bénéficient d’aucune aide de la part du gouvernement centrafricain depuis des décennies. Le gouvernement centrafricain est représenté auprès du Ghana par un consul honoraire, qui n’est même pas un Centrafricain, mais plutôt Béninois.

Cette situation interpelle le ministère des affaires étrangères centrafricain. Et aussi le ministère de l’éducation, pour la situation des étudiants vivants au Ghana.

Emery Elvis PABANDJI