Insécurité dans le centre centrafricain : Alain Dekoma de la société civile durcit le ton à la Minusca

Kangbi-ndara.info/ Il a tenu un point de presse hier 24 novembre 2018 à Bangui relatif à l’actualité sécuritaire à Bangui et dans l’arrière-pays. Alain Dekoma le Coordonnateur de l’association « Génération Consciente » juge insultant les propos du porte-parole de la Minusca quant à l’effectif des troupes onusiens à Alindao au centre du pays, où les terroristes de l’Upc ont fait de nombreux morts.

?

La plateforme de la Société Civile « Génération Consciente » est sortie de son mutisme hier samedi pour ne pas rester insensible aux derniers évènements douloureux produits à Bambari, Bocaranga et Alindao par les terroristes de l’Upc du Nigerien Ali Ndarassa.

Alain Dekoma, Coordonnateur de cette structure perçoit la main invisible d’Adam Smith derrière ces violences qui, selon lui, « remonte à l’âge de la pierre taillée ».

En marge de ce point de presse,  le leader de Génération Consciente a haussé le ton en évoquant le nom de Monteiro le porte-parole de la Minusca qui, il y a quelques jours passés, expliquait que les violences causées par les terroristes à Alindao ont été intenses en raison du faible effectif des casques bleus dans la localité.

Alain Dekoma a jugé « irresponsable » l’excuse de la Minusca. Il a ajouté que de tels propos constituent une insulte en mémoire des vies innocentes supprimées au cours des récents évènements sanglants et meurtriers perpétrés au centre de la République Centrafricaine, devant l’inaction révoltante des forces onusiennes.

Un vibrant appel est lancé au Gouvernement, à la Société Civile, aux Acteurs politiques nationaux, à la Population et à la Communauté internationale de veiller à ce que l’essentiel soit préservé dans le pays et que les efforts déployés en faveur de la cohésion sociale et la paix ne soient pas vain.

Jonathan Dombari   




Laisser un commentaire