Invalidation de la candidature d’Yvon Kamach : « j’ai reçu des menaces de la présidence sous prétextes que je dégage Yvon », Jacob Gbeti

Kangbi-ndara.com / Le président sortant du Comité national olympique centrafricain (CNOSCA) Jacob Gbeti vient de révéler séance tenante  qu’il a reçu des menaces de la part des autorités centrafricaines pour disqualifier un des deux candidats au poste de présidence de ladite structure.

DSCN7942Il est presque 15 heures dans la grande salle de conférence du Complexe sportif Barthélémy Boganda, à peine quelques minutes après la pause autorisée par l’organisation, que Jacob Gbeti s’est levé de sa chaise prononçant les mots suivants : « Je ne suis pas candidat à ma succession, pouratnt j’ai reçu des menaces de la présidence cette nuit sous prétextes que je dégage Yvon. Je ne suis pas d’accord ».

Réaction intervenue instantanément après les mots introductifs du Général James Gambor, président d’organisation des élections relevant quelques malentendus d’après M.Gbeti.  Après être empêché de quitter la salle, Jacob Gbeti a repris place pour la suite des travaux.

Les candidats à la présidence du CNOSCA, notamment Yvon Kamach et Gilbert Gresenguet et les autres candidats aux différents postes du bureau exécutif ont tous été témoins de la scène.

Si l'on prête foi à la lecture des candidatures retenues faites à l'insatnt par M.Gambor, les candidatures d'Yvon Kamach aux postes de président et sécretaire général sont déclarées irrecevables par la Présidente Catherine Samba-Panza pour absence de preuves. Des recours seraient possibles.

Par ailleurs,  de nombreux jeunes athlètes (boxeurs) pro Yvon Kamach manifestent dans l'enceinte du Complexe sportif centrafricain pour que soit retenue la candidature de ce dernier.

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments