Jour j du renouvellement du bureau de l’Assemblée : près de 100 millions de FCFA mis en jeu pour voter Mapenzi

Kangbi ndara.info/ Gagner des postes stratégiques dans le futur bureau de l’Assemblée Nationale est le grand combat que mènent présentement le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera et son équipe du Cœurs Unis. Plusieurs millions dépensés cette semaine afin d’aligner les députés derrière les candidats désignés de la majorité présidentielle. Le Chemin de l’Espérance du PAN Abdou Karim Meckassoua optimise en dépit de tout.

Le Chef de l’Etat en personne, quelques membres stratégiques du gouvernement, les défenseurs du régime en place et quatre-vingt-deux élus de la nation ont séjourné hier à Boali comme annoncé dans un de nos articles précédent.

Au lieu de cinq cents mille comme prévu initialement, c’est désormais un million de franc CFA que percevra chaque député votant en faveur des députés candidats issus de la majorité présidentielle très particulièrement du candidat à la première vive présidence l’honorable Jean Symphorien Mapenzi député de Bimbo 2.

Le Cœurs Unis exige des quatre vint deux députés déportés hier à Boali le filme ce qu’ils inscriront sur le bulletin secret pour témoigner leur sincérité avant d’être en possession de la moitié de somme promise.

Si les quatre-vingt-deux députés votent pour les candidats du Cœurs Unis, cela revient à déduire que quatre-vingt-deux millions de francs CFA est ainsi mis en jeu soit près de cent millions de francs CFA.

Le Chemin de l’Espérance représenté ce jour au plus haut niveau par le député de Mobaye 1 Aurélien Simplice Zingas, suit de près la stratégie du Cœurs Unis et se révèle serein car selon certains militants du Chemin de l’Espérance, même Zingas reconnait que cette fois la bataille sera rude mais la victoire est toujours de leur côté.

On raconte que Zingas est presque certain d’une nouvelle victoire en dépit du débauchage de certains membres du bureau sortant qui ont rejoint le Cœurs Unis en raison des avantages qui vont avec.

Actuellement à l’Assemblée Nationale, il est strictement interdit à toute personne étrangère d’accéder à l’enceinte de la clôture. Seuls les députés et le personnel de l’Assemblée Nationale sont autorisés.




Laisser un commentaire