la justice populaire bat son plein a Grimari

Kangbi-ndara.info/ La sous-préfecture de Grimari fait partie des entités administratives qui n’ont pas de brigade de gendarmerie et de commissariat de police etc.

Le processus de restauration de l’Autorité de l’État amorcé depuis un certain temps tarde à se concrétiser dans cette partie de la république centrafricaine.

C’est dans ce contexte qu’on assiste couramment aux multiples violations des droits de l’homme en général et à ceux de la justice populaire en particulier

Selon nos sources un milicien Antibalaka qui réside à Ngoulinga est avec une femme enceinte. Devant le malaise que connait sa femme grosse, le milicien a commencé a suspecté ses voisins et habitants de son village d’user des pratiques fétichistes pour nuire à la vie de sa partenaire et son enfant en gestation

Il tuait certains suspects, coupe les oreilles et torturait d’autres.

La vie d’un être humain n’a pas de sens pour les éléments des forces non conventionnelles

                                                                                                                Source : Le confident




Laisser un commentaire