la Minusca passée de la stabilisation à la destabilisation

Ils ont dit à qui veut l’entendre : « Nous ne sommes pas ici pour mourir à la place des Centrafricains ». Ce langage se confirme  suite à la réalité de la situation sur le terrain. Le mandat onusien en RCA est claire Il se résume en deux préoccupations. Primo, la protection des civiles. Secundo, la stabilisation du pays par la neutralisation des forces négatives qui ont pris le pays en otage et restaurer l’Autorité de l’Etat.

minuscaCe mandat que beaucoup qualifie de salvateur est déjoué de sa trajectoire en ce moment que la Minusca serait devenue un instrument au service des groupes armés qui sont de fait des marionnettes pour l’entretien des foyers de tension et pour la déstabilisation de ce beau pays. Si aujourd’hui, le peuple centrafricain se dit fatigué de la manipulation de la Communauté internationale par le biais de la Minusca, cela se justifie à tous les niveaux en commençant par la manipulation des autorités centrafricaines.

La Minusca s’oppose implicitement à la levée de l’embargo sur les armes à destination des forces armées centrafricaines. La Minusca se livre à des activités lucratives dans le pays par le business des armes, des minutions, de boissons, des produits importés du Cameroun voisin, du diamant, de l’or, de l’ivoire etc. A cela, il faut dénoncer le comportement irresponsable et sadique que les contingents affichent du jour au lendemain. Cela consiste à ne pas défendre les différentes communautés à s’affronter, mais les encourage bien au contraire à s’entretuer. Cette attitude pousse certains centrafricains à développer un sentiment de méfiance, de haine contre cette noble institution onusienne au point de souhaiter même son départ immédiat du pays ?                                                                                                                                                                        Patrick Adouaka

 

Comments

comments




Laisser un commentaire