La Sainte Bible poignardée et déchirée par des éléments de la Séléka à Bangui

C’est au Siège de l’Association Centrafricaine des traducteurs de la Bible (ACTABA) qui jouxte le Centre Protestant pour la Jeunesse (CPJ) que des éléments de la Séléka ont dans la foulée des évènement du 28 juin pillés les locaux de ce siège avant d’éventrées de nombreuses de nombreuses Bibles. Le responsable de ce centre sur les ondes de Radio Ndeke Luka, ce 29 juin,  qualifie cet acte d’une « persécution ».

bibleAprès avoir pillé et emporté plus d’une quinzaine d’ordinateurs de bureau au Centre Protestant pour la Jeunesse, les ex rebelles de la Coalition Séléka aux conduites très déplorables se sont dirigés vers la structure de traduction et de la vente de la Sainte Bible ACTABA sis les 36 villas pour piller et profaner le Livre Saint et Guide des chrétiens.

Le Directeur de la Société Biblique de Centrafrique qui a très tôt pris acte de la situation a laissé entendre sur les Radio Ndeke Luka que de tels actes sont qualifiés de « persécution ».

Par ailleurs, certains Banguissois se disent surpris et n’auraient jamais pensés que des humains quelque soient leurs croyances ne pourraient agir avec une telle haine et cruauté.

Somme de tout, cette nouvelle signature de Séléka met l’eau dans le vin que Président Michel Djotodia vient à peine de faire boire goulument aux religieux de Centrafrique le mois dernier sur la laïcité de l’Etat.

Kangbi-ndara.net

 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire