Le chef et les membres du Gouvernement affichés aux côtés de Force :ce que révèlent ces images

Kangbi-ndara.info/ Deux images accablantes et choquantes qui suscitent autant de réactions et fait planer le doute sur la sincérité de l’action politique du Gouvernement centrafricain. Le Premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji, les ministres de la Défense Marie-Noelle Koyara et de la Sécurité Henry Wanzet Linguissara ont tous posté avec l’ennemi public n°1 à Bangui, le chef des autodéfenses du Km5 Nimery Djamous Matar connu sous le  nom de Force.

Comment en sommes-nous arrivés à la divulgation de ces images tordant la perception et la compréhension de la crise sécuritaire déplorée depuis fin avril à Bangui et dans certaines villes de provinces ?

Les recoupements de Kangbi-ndara conduisent à la conclusion d’un usage intelligent et manipulateur des images prises par quelques membres stratégiques du gouvernement et l’actuel responsable des crapuleries au Km5.

Selon nos sources, le chef du gouvernement Simplice Mathieu Sarandji s’est donné en photo aux côtés de Force à l’issu d’un entretient visant à pacifier le particulièrement le 3ème arrondissement. La photo qui devient virale actuellement date de deux ans.

Devant le Premier ministre centrafricain, le chef des autodéfenses s’était auto proposé le sensibilisateur de la bonne cause dans son secteur. Une promesse qu’il n’a pas tenu au regard de l’actualité dans la capitale centrafricaine.

Les ministres de la Défense et le ministre de la sécurité accompagnés des autorités administratives du Km5 ont aussi posté avec Force dans le bureau du Maire du 3ème arrondissement où ils se sont entretenus dans l’intérêt du grand nombre.

Nos informateurs se disent persuader que ces images sont exploitées pour jeter du discrédit sur les autorités centrafricaines afin d’ôter le reste des amortisseurs de confiance qui ravivent encore le sentiment patriotique, garant de la retenue observée depuis le regain des violences à Bangui et dans l’arrière-pays.

D’après les propos du Premier ministre centrafricain rapportés par nos sources, Sarandji  exhorte ses compatriotes de tous bords à exercer le discernement et à prendre avec des pincettes toute information véhiculée avec intention de nuire ou de saper les efforts consentis par les autorités avec le soutien du peuple pour parvenir progressivement à des résultats meilleurs.

En République Centrafricaine comme ailleurs, les réseaux sociaux ne prêchent pas que des paroles d’évangile. Le Président américain Donald Trump en sait bien de choses : « Fake news ».

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire