Le choc Zingas-Nzapayeke : le vrai mobile du charivari de l’Ambassadeur Nzapayeke

Kangbi-ndara.info/ « C’est un sale menteur ! Il est fou ! Il est malade ! Comment il peut mentir comme ça ! Ce n’est pas digne de son rang ! ».C’est par ces mots que notre interlocuteur joint en Afrique du Sud  juge André Nzapayeke, ci-devant ambassadeur de la RCA en Afrique du Sud et dans plusieurs autres pays avec résidence à Pretoria.

Que s’est-il donc passé ?

André Nzapayeke, connu pour être un profito – situationniste, saute sur toutes les occasions pour se montrer en ambassadeur incontournable de la RCA. C ‘est ainsi que ce monsieur se prévaut de toutes autorités qui séjourne en Afrique du Sud pour prétexter renforcer ses liens avec le pouvoir en place. En l’espèce, il s’agissait d’être dans les bonnes grâces de Mme Andréa Brown, une sud-africaine introduite à l’époque du Président Bozizé et qui décrocha un permis d’exploration dans le sud – est de la RCA, le fameux bloc C.

Malheureusement, les évènements politico militaires qu’a connu la RCA vont freiner les ambitions de cette junior dans l’exploration pétrolière. C’est ainsi qu’avec le concours de son limogeage de son poste de Premier Ministre de la transition, il va choisir comme point de chute, l’Afrique du Sud, sur recommandation de parents proches qui lui a mis ses réseaux à disposition ; ce dernier en a profiter pour approfondir ses contacts avec le staff de Dig Oil dans l’espoir de mieux préparer 2021. C’est à cause de  Dig Oil qu’est née cette fameuse affaire.

Voulant nécessairement plaire à Andréa Brown, il s’est forcé avec insistance à obtenir l’accord de Simpce Aurélien Zingas ainsi que de l’honorable Bea Bertin pour répondre à une invitation dont ils ne comprenaient pas le bien fondé.  C’est leur refus poli de cautionner un calcul aux desseins incertains qui a justifié  cette cabale.

De retour à Bangui, l’invitation reçue par leurs honorables chez une prénommée Sanze qui n’est autre que la sœur de la députée Gina Sanze était en réalité un plan savamment orchestré pour jeter le discrédit sur Zingas ; en effet, n’étant pas du tout informé de la présence sur le lieu de l’invitation de Nzapayeke, il s’y est rendu sans penser à un guet-apens alors qu’il aurait certainement décliné l’invitation s’il informé de la présence de sieur Nzapayeke.

Gina Sanze à pour objectif le poste de 1ère VPAN au renouvellement du bureau en Avril 2018. Il fallait donc jeter le discrédit sur Simplice Aurélien Zingas pour espérer finir un plan diabolique mis en route depuis on ne sait quand.

La suite au prochain numéro

 

Vincent Tanganyika

Comments

comments




Laisser un commentaire