Le CICCA communique: l’ancien Chef de l’Etat Catherine Samba-panza encore adoubée

COMMUNIQUE DE PRESSE

La première édition du Forum internationale des pays francophones d’Afrique sur le leadership féminin créé et organisé par le Cercle d’Initiatives citoyennes pour le Challenge et le Changement en Afrique (CICCA) en partenariat avec l’Institut du Droit  d’Expression et d’inspiration Françaises (IDEF) s’est tenue à Lomé au RADISSON BLU Hôtel 2FEVRIER (ouverture solennelle) et l’Hôtel EDA OBA (travaux scientifiques et clôture), du 31 juillet au 05 août 2016,et s’est terminée sur une note de satisfaction générale.

Ce forum a pour objectif de faire le point des instruments nationaux et internationaux en matière de leadership féminin, de mettre en valeur les expériences acquises par les femmes et de les partager en vue de favoriser leur développement personnel et communautaire. Cette rencontre vise également à encourager et faciliter la participation active des femmes dans les projets de développement socio-économique des pays africains.

L’opinion générale qui s’est dégagée des travaux met en avant la bonne organisation de ce Forum et sa réussite malgré les difficultés financières auxquelles les organisateurs ont eu à faire face.

Cette réussite qui constitue le soubassement de la pérennité du Forum est due en grande partie à :

  1. La caution donnée par les autorités togolaises pour la tenue de ce Forum à Lomé.

En premier lieu, le Président de la République qui a accepté qu’il soit placé sous son Haut patronage. Les organisateurs, notamment, le Secrétaire Général de l’IDEF, le Professeur Barthelemy MERCADAL, qui s’est personnellement impliqué dans les démarches en vue de la recherche de soutiens de tous ordres et Maître Koffi Sylvain ATTOH-MENSAH, Secrétaire Général Adjoint de l’IDEF pour l’Afrique, Président de CICCA et initiateur du Forum, expriment leur gratitude pour la disponibilité du Chef de l’Etat et du Premier Ministre, ainsi que leurs proches collaborateurspour leur disponibilité dans le suivi des préparatifs de cette rencontre internationale.

Ensuite, l’implication personnelle de Madame KOLANI-YENTCHARE, Ministre de l’Action Sociale, de la promotion de la femme et de l’Alphabétisation à travers sa présence et sa disponibilité, a été un élément mobilisateur pour beaucoup de femmes du pays organisateur.

Les femmes venues de partout en Afrique et de l’occident ont pu apprécier sa grâce et son efficacité.

Par ailleurs, l’appui du Ministre de la communication, de la culture, des sports et de l’instruction civique, Monsieur Guy Madjé LORENZO qui a mobilisé les médias d’Etat au Forum, ainsi que celui du Ministre de la Sécurité, le Colonel Damehame YARK qui a mis des éléments de la police et la gendarmerie à la disposition des organisateurs, sont également à saluer.

  1. L’appui des institutions régionales telles que la CEDEAO et la BOAD) puis des sponsors locaux comme TOGOCELLULAIRE, SALT, MIDNIGHT SUN, VLISCO, BRASSERIE BB LOME SA, CCIT et bien d’autres encore.
  2. L’adhésion populaire que le Forum a suscitée dès ses premières activités notamment son lancement le 14 avril 2016 à Lomé et la célébration de la Journée Internationale de la Femme Africaine à Aného en présence de son Excellence Madame Catherine SAMBA-PANZA, ancien Chef d’Etat, Présidente de la Transition en République Centrafricaine et des autorités administratives et politiques ainsi de certains chefs traditionnels des localités environnantes, démontre l’importance de cet évènement sur le continent.
  3. La qualité scientifique et intellectuelle des sujets programmés et savamment traités de même que les débats qui s’en sont suivis ont suscité autant d’engouements que d’espoirs. En effet, la mobilisation  et l’intérêt des participants ont pu être relevés au niveau des sessions plénières et des travaux dans les différents laboratoires. Sincères remerciements à l’ensemble des panélistes et des participants.
  4. L’efficacité du relais médiatique des télévisions, radios, presse écrite et médias en ligne qui ont été présents et qui ont couvert l’événement. Certaines chaines internationales bien que spécialisées sur l’Afrique ont fait le choix de ne pas couvrir l’événement ; ce qu’ont regretté les organisateurs.

Il convient de remercier l’ensemble des médias qui ont consacré de nombreux articles à l’évènement et s’y sont intéressés.

A l’issue des travaux en laboratoires, de nombreuses recommandations ont été faites et adoptées par le Forum.

De même, le Forum a créé un Observatoire dénommé Observatoire Panafricain du Leadership Féminin (OPALEF) à la tête duquel a été portée Madame Catherine SAMBA-PANZA, ancienne Présidente de transition de la République Centrafricaine.

Cet Observatoire a pour but de constituer un cadre permanent d’initiatives et d’actions en faveur du leadership féminin en Afrique et se donne pour objectifs de :

– suivre l’évolution du positionnement de la femme dans tous les secteurs en Afrique ;

– identifier les facteurs qui bloquent ou qui favorisent l’émergence de la femme ;

– conscientiser les pouvoirs publics sur la nécessité de la promotion de la femme ;

– inciter des réformes visant la promotion du leadership féminin ;

– influencer l’élaboration de politiques en faveur de la promotion du leadership féminin ;

– aiguiser la conscience de la femme elle-même à la recherche d’un bien-être dans différents domaines à travers des fora d’échanges aux plan national, continental et international.

Le Bureau de l’Observatoire est composé comme suit :

  •  : Madame Catherine SAMBA-PANZA (REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE)
  •  : Me Koffi Sylvain MENSAH ATTOH (TOGO)
  •  : Me Reine ALAPINI (BENIN)
  • Secrétaire Général : Docteur NOUWOSSAN Edoh (TOGO)
  • Secrétaire Générale Adjointe : Madame Patricia DIAGNE (SENEGAL)
  •  : Me Heddy AMORIN (TOGO)
  • Chargée de la Communication : Madame AMEGANVI Brigitte (FRANCE)
  • Chargée des relations avec les partenaires et les sponsors : Mme GUIDI Edmée (BENIN)
  • Chargée de la prospective et de l’analyse : Madame Christine ATOEMNE-MENSAH (TOGO)
  • Madame Sérah Rabiatou DIALLO (GUINEE-CONAKRY)
  • Me Kokou KOFFIGOH (TOGO)
  • Madame TUMBA Kaja Rose (CONGO DEMOCRATIQUE)
  • Me Régine d’ALMEIDA MENSAH (GABON)

Le siège du Forum comme celui de l’Observatoire est fixé à Lomé, mais les éditions du Forum peuvent se tenir dans d’autres villes en Afrique. C’est ainsi que le Forum a décidé de tenir sa prochaine édition à Cotonou en République du Benin en 2018 et la suivante au Caire ou à Alexandrie en EGYPTE en 2020.Mais en 2017, le Forum et l’Observatoire se réuniront à Lomé pour célébrer la femme leader africaine au cours d’un mini-forum, qui tiendra lieu d’Assemblée Générale de l’Observatoire.

Huit femmes ont été nominées par le Forum et ont reçu leur diplôme de nomination. Leurs trophées leur seront ainsi remis en août 2017 à Lomé à l’issue de cette Assemblée Générale de l’Observatoire au cours de la cérémonie « La nuit des femmes leaders » dont la date sera précisée ultérieurement. Les femmes nominées sont :

  1. Madame Catherine SAMBA-PANZA, Femme politique (REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE)
  2. Madame Rabiatou Sérah DIALLO, Femme syndicaliste (GUINEE CONAKRY)
  3. Madame Naka GNASSINGBE-De SOUZA, Directrice de Société (TOGO)
  4. Madame Victoire Sidémého DOGBE-TOMEGAH, Ministre (TOGO)
  5. Madame CREPPY Dédé Rose, Commerçante (TOGO)
  6. Madame Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, femme politique (TOGO)
  7. Madame Marie-Elise GBEDO, Avocate (BENIN)
  8. Maître Molgah KADJAKA-ABOUGNIMA, Notaire (TOGO)

Un jury de ce prix, composé des personnalités africaines et européennes sera mis en place entre temps.

Le Forum a décidé de consacrer des tables rondes d’échanges aux jeunes filles et garçons sur le leadership féminin dans les pays  ayant participé au Forum. Il organisera d’autres activités de sensibilisation au leadership si les moyens le permettent.

Le Forum espère pourvoir compter pour la poursuite des actions entreprises, sur les institutions habituellement sensibilisées à la question de l’épanouissement des populations telles que l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la Fondation SOCOCIM, la Fondation HANS SEIDEL etd’autres encore.

Le Forum lance d’une manière générale un appel à toutes les bonnes volontés, les pouvoirs publics, les institutions nationales et internationales, les fondations et organisations non gouvernementales en vue d’accompagner dans la mesure de leurs moyens cette initiative inédite sur le continent africain et dont les actions contribueront grandement au développement et à l’épanouissement de nos populations. 

Les structures organisatrices réitèrent leurs sincères remerciements à toutes les autorités, organisations et personnes ayant contribué de près ou de loin à la réussite de cette première édition. Elles espèrent un événement plus grandiose encore à la prochaine édition avec l’implication de tous et de chacun.

Rendez-vous est donné aux populations africaines et à l’ensemble des médias pour les activités organisées par CICCA et IDEF ou l’Observatoire dans le cadre de la continuité du Forum et de la mise en œuvre de ses recommandations.

Fait à Lomé, le 08 août 2016.

Pour la Coordination,

 

Le Secrétaire Général de CICCA,                         Le Président du Comité d’Organisation,

 

Monsieur David M. EKLOU                                 Docteur Edoh NOUWOSSAN

Comments

comments




Laisser un commentaire