Le jeune détenu Roméo est libre mais encore souffrant.

Daniel Roméo Ngbaga vient d’être libérer le 11 juillet 213 après avoir passé plus de cinq jours en détention dans deux prisons différentes à Bangui. Selon les parents, la santé du mineur est encore fragile après des tortures subies dans les geôles au Camp de Roux et à l’Office Centrafricain de Répression et du Banditisme.

roméo 001« C’est grâce au BINUCA, à l’UNICEF et aux médias centrafricains que j’ai revu mon fils. Il est le seul à recouvrer la liberté, les 17 autres détenus ont été déférés », révèle le père de Roméo à Kangbi-ndara.net un jour après la libération.

Outre, Roméo après sa libération laisse entendre qu’il souffre encore suite aux coups de fouets qui lui ont été infligés par les militaires qui lui ont arbitrairement arrêté le 4 juillet. « Ils m’ont fait allonger plat-ventre ; ils m’ont versé de l’eau sur le dos puis du sable avant de me fouetter avec des lianes, c’est douloureux », dit le jeune libéré.

Selon des rumeurs, Roméo ferait parti des jeunes qui auraient distribué des tracs dans le 8e arrondissement dans le but d’inciter la population à des révoltes. Blanchi, le jeune homme est actuellement remis à ses parents au quartier Combattant.

Kangbi-ndara.net

Comments

comments




Laisser un commentaire