« L’expérience a montré que seuls les fils du pays peuvent en assurer la sécurité », déclare E.S Kparékouti du PUR

kangbi-ndara.info/ Les réactions continuent d'affluer suite aux violences qui paralysent la patrie de Barthelemy Boganda depuis le 26 septembre 2015. Le Parti de l'Unité et de la Reconstruction (PUR) par le biais de son président réagit à cette vague de violence et affirme que " la solution aux différents problèmes sécuritaires créés de tout coté, est le désarmement systématique des groupes armés, parmi lesquels sont enfouis les ennemis de la paix en Centrafrique". Ci-dssous publié, le communiqué du PUR.


COMMUNIQUE DE PRESSE
L’actualité centrafricaine, ces derniers jours est marquée par un regain de violence dans la capitale qui avait pourtant retrouvée un semblant de calme. C’est en effet, avec regret et consternation que nous avons suivi les manifestations des 23 et 24 septembre 2015, manifestations qui se sont déroulées dans les quartiers nord de Bangui.

Notre regret et consternation sont d’autant plus forts, dès lors que ces lâches et malheureux incidents qui ont terriblement secoué les 3ème et 5ème arrondissements de Bangui, jusqu’à paralyser l’ensemble de la ville. Le bilan provisoire de ces évènements fait déjà état d’une vingtaine de morts, plusieurs dizaines de blessés et de nombreux dégâts matériels.
Ces évènements démontrent une fois de plus que les ennemis de la paix en République Centrafricaine, disposent d’une capacité de nuisance toujours prompte à accentuer la souffrance de ce peuple, déjà bien meurtri et désabusé.


Ces incidents sont la preuve de l’incapacité flagrante des autorités de la transition, d’assumer la mission fondamentale pour laquelle elles ont été instituées. Faut-il le rappeler, tous les textes fondateurs de la transition en Centrafrique, exigent des autorités de la transition la protection des civils comme mission prioritaire.
Les résolutions du conseil de sécurité des Nations Unies contenues dans le chapitre 7, exigent de la Minusca la protection des populations civiles. Force est de constater que c’est le contraire qui se produit sur le terrain.

Le PUR présente ses condoléances les plus attristées, aux familles des victimes innocentes  qui ont perdu la vie lors de ces tristes et regrettables évènements. En outre, nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.
Le Parti de l’Unité et de la Reconstruction (PUR), devant une telle situation ne peut que regretter l’inefficacité palpable des actions menées sur le terrain face à ces  événements, par les autorités et la Minusca.   

La nonchalance des autorités et des forces internationales viennent une fois de plus  faire perdre à la République de dignes filles et fils.
Le PUR appelle les autorités de la transition  à reconnaître leur incompétence criarde à gérer la transition. Si il reste à la présidente de la transition un soupçon de patriotisme et de dignité, dans l’intérêt de la nation elle doit impérativement démissionner.  

Les deux années écoulées n’ont nullement ramèné la paix aux Centrafricains. Nous sommesaujourd’hui dans une impasse totale.

Le PUR appelle au retour sans condition des FACA. L’expérience a montré que seuls les fils du pays peuvent en assurer la sécurité. C’est pourquoi, nous appelons urgemment les FACA à plus de responsabilité, afin de stopper cette descente aux enfers vers laquelle les ténors de la transition veulent nous cantonner.


La solution aux différents problèmes sécuritaires créés de tout coté, est le désarmement systématique des groupes armés, parmi lesquels sont enfouis les ennemis de la paix en Centrafrique. C’est pourquoi, le PUR appelle la communauté internationale et les autorités nationales, à imposer le désarmement effectif de l’ensemble des groupes armés. Telle est la voix de sortie de crise exigée par le forum national de Bangui.


Le PUR appelle par ailleurs, le peuple Centrafricain au calme et à plus de vigilance, car aujourd’hui la Centrafrique fait face à de nombreux manipulateurs tant internes qu’externes, voulant ainsi semer par leurs actes la zizanie, afin de sauvegarder ce qu’ils ont comme intérêt dans notre Pays.

Le PUR exhorte les Centrafricains à l’unité pour que la cause nationale soit sauvegardée en ces moments de grande inquiétude.
Le peuple doit rester debout, digne et vigilant, car la période que nous traversons est sensible et l’atmosphère délétère.
Tous pour l’Unité et la Reconstruction de Nation;


Le 28 septembre 2015


Le Président


 Eddy-Symphorien Kparékouti

 

Comments

comments




Laisser un commentaire